Les jardins d'Hélène

litterature jeunesse

Voyage au pays des rêves – Mia Cassany, ill. d’Ana de Lima

1 Décembre 2017, 15:53pm

Publié par Laure

Cet album grand format est une invitation au voyage : un voyage au pays imaginaire, où tout est possible et où l’on accède par le rêve … on y croise des animaux qui changent de pelage chaque fois que l’un d’eux éternue, des montagnes qui poussent à l’envers, tête en bas, des chewing-gums de toutes les couleurs fabriqués par un volcan, une baleine qui supporte une ville, et tant d’autres choses ….

Le dessin est superbe, riche de détails, parfois proche du pointillisme, texte et illustrations débordent de fantaisie.

Un album magnifique à observer et qui invite au rêve.

 

(A partir de 4 ans)

 

Nathan, octobre 2017, 40 pages, prix : 14,95 €, ISBN : 978-2-09-257650-2

 

 

Crédit photo couverture : © Ana de Lima et éd. Nathan

Voir les commentaires

100 % Bio : Leonardo – Cécile Alix (ill. de Leslie Plée)

3 Novembre 2017, 16:32pm

Publié par Laure

Décidément il y a du bon chez Poulpe Fictions ! Je ne suis qu’à ma deuxième lecture chez ce nouvel éditeur, et après Tarzan poney méchant, je me suis régalée avec Leonardo. Et franchement, je ne pensais pas lire un jour une biographie de Léonard de Vinci destinée à la jeunesse !

 

100 % bio, c’est la chaine Youtube (fictive) de Mélissa, 12 ans, complètement fan de Léonard de Vinci. Par Bio, il faut entendre Biographique, pas Biologique, hein ! Est-ce le premier tome d’une série ?

 

J’ai adoré le ton choisi par l’auteur (et exprimé par Mélissa), un humour qui mêle vocabulaire d’aujourd’hui, langage familier et informations sérieuses.

 

La complémentarité avec les illustrations est parfaite : elles aèrent la lecture, l’enrichissent, et apportent souvent une note d’humour complémentaire. On y trouve des dessins de Leslie Plée mais aussi des reproductions d’œuvres de Vinci (toutes citées en fin d’ouvrage)

 

On peut si on le souhaite accéder à des bonus notamment vidéo sur le site de l’éditeur, je n’ai pas voulu interrompre ma lecture mais j’y ai fait un tour après coup : c’est riche et complet !

 

Non seulement j’ai appris plein de choses notamment sur l’enfance de Leonard de Vinci et son apprentissage (quel génie !) mais j’y ai pris du plaisir : la mise en page est travaillée, l’interlignage haut que j’avais déjà souligné dans un précédent titre facilite la lecture, le jeu sur les polices de caractère et leur taille est travaillé, que du bon !

 

Et on notera au passage le clin d’œil qui s’adresse au lecteur (ou à son parent ?) : il n’y a pas que des youtubeuses beauté et des lolcats sur le net, on peut aussi faire des choses intelligentes sur Youtube ! Tout cela par le biais de la fiction qui tient sur un bon vieux roman papier, c’est malin non ?

 

Je conseille à 100 % !

 

p. 107 : "Leo, c'est le Georges Lucas du Quattrocento"

 

(Merci à l’auteur qui m’a dédicacé l’ouvrage et est sans doute à l’origine de son arrivée dans ma boite aux lettres, à vrai dire je n’ai remarqué la dédicace qu’à sa lecture, alors que je l’avais reçu depuis longtemps. Et ce n’est pas pour cette raison que j’en parle, mais bien parce que je l’ai trouvé vraiment sympa !)

 

Les 18 premières pages de l’ouvrage à feuilleter : ici

 

 

 

Poulpe Fictions, octobre 2017, 237 pages, prix : 11,95 €, ISBN  978-2-37774-2015-5

 

 

Crédit photo couverture : © Leslie Plée et éd. Poulpe fictions

Voir les commentaires

Nomi-Nomi dans ma ville (Noémie Brosset)

31 Octobre 2017, 11:29am

Publié par Laure

14 chansons pour enfants qui mettent la ville de Paris à l’honneur, mais il y en aussi sur le jeu, la gourmandise, la nature…

 

Le Cd tournera en boucle : c’est doux, pétillant, léger, pêchu, Nomi-Nomi (Noémie Brosset) a une belle voix claire, elle a écrit les paroles et les musiques de cet album.

 

Un esprit nouvelle scène, j’adore la chanson de « la sorcière du cinquième. »

 

Dommage peut-être que l’album s’ouvre sur un bruit de klaxon pénible, c’est un peu brutal et surprenant (oui c’est la ville !)

 

L’une des chansons a été créée avec des élèves de CM2 dans un atelier « Fabrique à chansons » mené par la Sacem et l’Education Nationale.

 

Le support album papier permet d’avoir les paroles et de retrouver les belles illustrations d’Aurélie Guillerey dont on reconnait vite le trait et les couleurs quand on connait quelques-uns de ses albums.

 

Les chansons peuvent être téléchargées facilement en MP3 à l’URL imprimée sur la 4ème de couv.

 

 

 

Nathan, octobre 2017, 30 pages + 1CD, prix : 13.90 €, ISBN :978-2-09-257485-0

 

 

 

Crédit photo couverture : © Aurélie Guillerey et éd. Nathan

Voir les commentaires

De A à Z, abécédaire – Peggy Nille

13 Octobre 2017, 15:33pm

Publié par Laure

Un superbe abécédaire et imagier animalier, clair, aéré, coloré.

 

Sur chaque double page, à gauche, une lettre de l’alphabet, en majuscule et en minuscule, et dessous, une phrase qui décrit ce que montre l’image sur la page de droite : « Camille le crocodile croque un casse-croûte aux cornichons » ; « Léa la lapine lit un livre à Léo le lion », et ainsi de suite tout en assonances et allitérations. Et ça bouillonne carrément dans les dernières lettres de l’alphabet, celles qui comptent triple au Scrabble et qui ne regorgent pas des mots les plus simples.

 

L’exercice est connu, mais le résultat soigné et efficace, et beau tout simplement aussi !

 

Ça ne s’arrête pas là, à la fin, une liste reprend tous les mots de l’abécédaire, y compris ceux que vous n’avez pas lus, mais qui sont simplement illustrés : observez les détails dans le dessin : ainsi Camille le crocodile est entouré d’une chenille et d’un caméléon, il porte une chemise, des chaussettes, est assis sur une chaise, il est au café, sa table est en forme de cactus, et dessus il y a une clémentine. Si ça en fait une palanquée de C, ça 😊

 

(Dès 3 ans.)

 

 

 

Nathan, octobre 2017, 48 pages, prix : 14,95 €, ISBN : 978-2-09-257619-9

 

 

 

Crédit photo couverture : © Peggy Nille et éd. Nathan

Voir les commentaires

Je veux un monstre ! – Elise Gravel

1 Septembre 2017, 15:09pm

Publié par Laure

Parce que tous ses amis ont des monstres, Lulu en veut un aussi ! A force d’insister, elle convainc son père qui l’emmène à la monstrerie et y a plus qu’à choisir ! Il y en a de toutes sortes mais c’est finalement le papa de Lulu qui a un coup de cœur : ils adoptent Gus, un bébé Ougly-Woumps. Comme promis, Lulu s’en occupe, et ce n’est pas chose aisée que d’éduquer un bébé monstre et de réparer ses bêtises. Mais on s’assagit en grandissant n’est-ce pas ?

 

Remplacez le monstre par un chaton, un chiot, un hamster ou n’importe quel autre animal de compagnie, et vous verrez déjà mieux le problème !

 

Un album original et fantaisiste pour aborder le thème de la responsabilité et de l’engagement quand on adopte un animal, la part de caprice des enfants, et les aléas du quotidien.

 

Le dessin très dynamique d’Elise Gravel occupe toute la page, parfois sous forme proche de la BD, et sur un fond blanc quadrillé comme la couverture. Un album pêchu et drôle : les petits (dès 4 ans) adorent ces gentils montres qui ne font pas peur mais sont champions des bêtises !

 

 

Nathan, avril 2016, 40 pages, prix : 10 €, ISBN : 978-2-09-256580-3

 

 

 

Crédit photo couverture : © Elise Gravel et éditions Nathan

Voir les commentaires

La petite dernière - Susie Morgenstern

22 Août 2017, 13:57pm

Publié par Laure

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Lilas Nord.

 

On ne présente plus Susie Morgensten, écrivain pour la jeunesse à l’origine de plus d’une centaine de romans, dont la plupart sont publiés à l’école des loisirs. C’est un ouvrage plus personnel qu’elle nous propose ici, une fenêtre autobiographique sur l’année de ses 10 ans. (Elle en a aujourd’hui 72.)

 

Susie Morgenstern est la petite dernière d’une fratrie de trois filles et elle se sent souvent délaissée ou mise à l’écart par rapport à ses ainées Effie ou Sandra. Elle vit à Belleville, petite ville américaine du New-Jersey. Elle est brillante à l’école et passionnée de lecture dès son plus jeune âge, elle a un caractère très différent de celui de ses sœurs.

 

Elle évoque ses souvenirs d’enfance, notamment l’hébergement de cousins juifs de Pologne. Elle vient de lire « le journal d’Anne Franck » et elle est marquée, elle n’ose pas poser de questions sur l’histoire de sa famille paternelle. 

 

Alors qu’elle écrit tous ses romans directement en français, elle a eu besoin, pour ce récit autobiographique, de revenir à sa langue maternelle, l’anglais. L’ouvrage est donc traduit.

 

C’est une tranche de vie souriante, douce, fraiche, celle de l’enfance et de la complicité (avec son lot de chamailleries) avec ses deux sœurs ; la judéité occupe une place importante aussi dans sa vie même si elle n’en est alors pas nécessairement consciente.

 

J’aurais aimé que l’ouvrage aille plus loin, comment elle est venue à l’écriture, par exemple., mais il est circonscrit à sa dixième année.

 

Quelques dessins de l’auteure, faits de pointillés, illustrent le texte.

 

 

 

Extrait p. 55/56 : « Nous avions très peu de livres à la maison. Pour avoir accès à l’abondance, il me fallait gravir les marches de la bibliothèque monumentale qui ressemblait à la Maison Blanche. La bibliothécaire était une vraie sorcière qui faisait tout ce qui était en son pouvoir pour me dissuader d’emprunter des livres. Mais j’avais déjà en tête le grand projet de ma vie : lire tous les ouvrages posés sur ces étagères de chêne, en débutant par les auteurs dont le nom commençait par A.

Peu importe ce que je lisais, ce qui m’intéressait, c’était de lire, toujours et encore. Nous avions le droit d’emprunter trois livres à la fois. J’allais à la bibliothèque plusieurs fois par semaine pour en reprendre. La bibliothécaire s’exclamait toujours :

- Oh non ! Encore toi !

Mais j’aurais voulu garder le journal d’Anne Franck pour toute la vie. Des sœurs, j’en avais assez comme ça ; Anne était mon âme sœur. Quand j’ai dû m’en séparer, je suis devenue quelqu’un d’autre. Je ne savais pas si je pourrais encore croire en l’humanité. »

 

 

 

Nathan, août 2017, 221 pages, prix : 13,95 €, ISBN : 978-2-09-257384-6

 

 

 

Crédit photo couverture : © Susie Morgenstern et éd. Nathan

Voir les commentaires

Le pingouin qui avait froid – Philip Giordano

28 Juillet 2017, 10:44am

Publié par Laure

Traduction d’Elisabeth Sebaoun

(pas de précision sur la langue d'origine ! mais une petite recherche sur internet précise que Philip Giordano est italien et vit au Japon !)

 

Un superbe album sur le fait de se sentir différent et l’attention portée à l’autre, mis en valeur par son grand format (35 cm), le travail des formes et des couleurs.

 

Milo est un petit pingouin qui n’aime pas le froid. Il se sent donc bien seul sur la banquise, alors que tous ses congénères plongent chaque jour dans la mer glacée pour pêcher de quoi se nourrir.

 

J’adore la bouille de ce pingouin, le choix très graphique de le faire rectangulaire, avec un mélange de cercles, demi-cercles, triangles. Le travail des volumes et de l’occupation de l’espace dans la page joue beaucoup aussi.

 

Milo rencontre une baleine sensible à son désarroi face au froid, elle l’emmène sur son dos vers une île chaude peuplée d’oiseaux et animaux multicolores. Au fil du voyage les couleurs des illustrations se réchauffent, tout comme le cœur de Milo qui fera le voyage de retour avec un beau souvenir. Et quand en plus il rencontrera alors un petit pingouin qui souffre du froid comme lui, ce sera le début, on l’imagine, d’une belle amitié.

 

Somptueux dans le travail d’illustration et le choix des couleurs, le format en adéquation, et le texte simple, doux et bienveillant.

 

 

Un aperçu du début en animation : https://vimeo.com/196789301

 

 

Milan, septembre 2016, 48 pages, prix : 14,90 €, ISBN : 978-2-7459-7813-4

 

 

 

Crédit photo couverture : © Philip Giordano et éd. Milan

Voir les commentaires

Le crocodile du boulevard de Belleville – Didier Lévy, Aurélie Guillerey (ill.)

13 Juillet 2017, 14:39pm

Publié par Laure

Le crocodile du boulevard de Belleville - Didier Lévy et Aurélie Guillerey

Tous les soirs, Wang sort se promener dans les rues de Belleville avec son tigre. Ses parents tiennent un restaurant, et Ban-Ji, le tigre, lui raconte des histoires de la Chine éternelle. Une nuit, ils rencontrent Mme Aminata et son crocodile Moboutou (!), elle partage alors avec eux des histoires du désert, de ciel étoilé et du fleuve Niger.

Ils deviennent amis et mettent de la joie sur le boulevard nocturne de Belleville. Jusqu’au jour où Mme Aminata disparaît, partie explorer les étoiles. Une façon pudique de parler de la mort.

 

L’album a pour sous-titre « Conte chinois du troisième millénaire », il aborde avec imagination et fantaisie les origines, la découverte de la mixité culturelle au sein de la ville, l’amitié, la mort, et chut… une nouvelle rencontre laisse entrevoir la suite de l’histoire.

 

J’ai beaucoup aimé les couleurs de l’album, la fantaisie, l’imaginaire qui s’en écoulent, avec parfois une pointe d’humour et une ode à la liberté d’être soi avec les autres.

 

Un Paris comme on aimerait le rêver : gardez votre âme d’enfant !

 

(à proposer à partir de 4/5 ans)

 

Nathan, juillet 2017, 32 pages, prix : 10 €, ISBN : 978-2-09-257122-4

 

 

Crédit photo couverture : © Aurélie Guillerey et éd. Nathan

Voir les commentaires

La grande aventure - Astrid Desbordes et Marc Boutavant (ill.)

12 Juillet 2017, 08:39am

Publié par Laure

La grande aventure - Astrid Desbordes et Marc Boutavant (ill.)

Avis aux amateurs de la petite collection "Edmond et ses amis":

la grande aventure, parue en 2014 en grand format, est rééditée dans le format d'Edmond, pour harmoniser l'ensemble de la série dans sa bibliothèque :-)

 

Mon billet est ici et soyez rassurés, texte et illustrations sont les mêmes !

 

(désolée pour la photo moche, overblog une fois de plus ne prend pas mon fichier qui est pourtant dans le bon sens à la base !)

 

 

Nathan, juillet 2017, 32 pages, prix : 6,95 €, ISBN : 978-2-09-257744-8

 

 

 

Crédit photo couverture : © Marc Boutavant et éd. Nathan

 

Voir les commentaires

Le tour Eiffel en Egypte – Mymi Doinet, Mélanie Roubineau (ill.)

7 Juillet 2017, 10:32am

Publié par Laure

La tour Eiffel en Egypte - Mymi Doinet et Mélanie Roubineau

Après Paris, New-York, la France et l’Italie, la tour Eiffel repart pour de nouvelles aventures vers l’Egypte ! Son amie la pyramide du Louvre rêve de rencontrer ses grandes sœurs égyptiennes. Elle se cale sur le dos de la tour Eiffel, et c’est parti !

 

Un voyage un peu chaotique, mais la cigogne alsacienne qui migre en Afrique est là pour les aider.

 

Un prétexte idéal pour en savoir un peu plus sur l’histoire des pyramides et l’Egypte antique , avec une double page documentaire adaptée aux plus jeunes à la fin.

 

 

Une série que les enfants aiment bien retrouver !

 

 

Nathan, coll. Premières lectures, n°360, mai 2017, 30 pages, prix : 5,60 €

 

 

 

Crédit photo couverture : ©Mélanie Roubineau et éd. Nathan

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 40 > >>