Les jardins d'Hélène

blabla

Et çui-là, il est terrible ?

3 Octobre 2015, 18:51pm

Publié par Laure

Ah les mots d'enfants ! quand un petit de 4 ans et demi nous fait éclater de rire à plusieurs reprises en quelques minutes, par sa spontanéité toute candide, on est obligé de partager :

 

Mercredi après-midi à la bibliothèque. Une jeune maman vient s'inscrire pour la première fois avec son petit garçon. Les démarches accomplies, le petit farfouille dans les bacs d'albums pendant que la maman choisit un roman (la bibliothèque est petite, aucun souci là-dessus)

Elle rejoint son enfant et regarde ce qu'il a choisi :

- Oh, prends pas celui-ci, il est pas terrible ! lui dit-elle, un roman de Musso à la main (elle vient d'hésiter 10 minutes entre un Musso et un Levy, Musso l'a emporté, yep !)

Le petit revient avec un autre album à la main et l'interpelle :

- et çui-là, il est terrible ?

 

J'éclate de rire devant la logique du gamin. S'il y a des bouquins pas terribles, c'est bien qu'il doit y en avoir des terribles non ?

 

La maman se présente au prêt pour enregistrer ses livres, et le petit se cache accroupi derrière un bac de BD adultes.

- Ben viens, qu'est-ce que tu fais là ?

- Ben attends, j'ai une crotte de nez collé sur mon doigt ! lui répond le petit en nous montrant le bout de son index.

 

Je ne peux pas m'empêcher d'éclater de rire à nouveau, et pour essayer de dédramatiser la gêne naissante de la maman, je m'excuse de ne pas avoir de mouchoir à lui donner là tout de suite, tandis que ma bénévole fait une remarque gentille sur le côté naturel de la chose (parce que oui, quoi, le gamin ne voit pas pourquoi y aurait un problème !)

La maman sourit en disant qu'elle a des mouchoirs dans son sac, les cherche pendant que son fils arrive.

- Viens voir que je te nettoie !

- Nan c'est bon je l'ai collée sous le bac là-bas !

...

Je suis partie d'un éclat de rire encore plus grand. Et la mère de conclure en riant : " ou comment foutre la honte à sa mère en deux minutes la première fois qu'on vient à la bibliothèque !".

Mais il était si spontané et naturel ce gamin, que je veux bien qu'il revienne me faire rire tous les mercredis !

(sa mère est allée d'elle-même nettoyer ses méfaits, enfin je n'ai pas vérifié si elle l'avait trouvée, la fameuse crotte de nez ;-) )

et zut maintenant je me demande quel livre terrible il a bien pu choisir !

En tout cas je lui souhaite d'en trouver plein, des livres terribles, tout au long de sa vie de lecteur !

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

L'Ancre des Mots - Sablé-sur-Sarthe (72300)

14 Septembre 2015, 11:04am

Publié par Laure

L'Ancre des Mots - Sablé-sur-Sarthe (72300)

 

Un petit coup de pub, une fois n'est pas coutume, peut-être parce que pour une fois personne ne me l'a demandé !

 

Une librairie indépendante qui ouvre en 2015, dans une petite ville de 12 500 habitants, moi je dis chapeau-bas ! Il faut être sacrément courageux, passionné, ou inconscient. Ou tout cela à la fois. Alors bien sûr, on a envie que ça marche !

 

En sortant du travail samedi, je suis allée découvrir cette nouvelle librairie qui a ouvert il y a quelques jours à peine. Nicolas de Laek m'a gentiment fait visiter et expliqué ses choix.

 

J'habite et travaille à la campagne, à 28 km du Mans, et à 25 km de Sablé. Distance qui me sépare des premières librairies. Alors pour les achats professionnels, ce sont les libraires indépendants du Mans (puisqu'il n'y avait qu'eux jusqu'à présent, et que nous avons la chance d'avoir deux excellentes librairies spécialisées, l'une en jeunesse, l'autre en BD, et deux grandes librairies indépendantes très bien, plus une Fnac pourrie - parce que petite avec une offre pas terrible). Pour les achats perso en urgence, genre bouquin pour le collège, ben c'est internet (oui c'est mal mais je vais pas me farcir 60 km pour arriver à 3 secondes de la fermeture - pour les jours où je sors le plus tôt - et pour entendre que oui on peut vous le commander parce que là on l'a pas), et parce que j'achète aussi surtout d'occaz pour moi.

 

C'est sûr que la librairie sabolienne est plus petite que nos librairies mancelles, mais elle a son charme, et elle est bien fournie en nouveautés. (Je n'ai pas trop exploré la pochothèque, mais elle occupe une bonne place). L'espace est clair, lumineux, et le fonds va encore s'étoffer, notamment en jeunesse et BD où il est encore débutant. Un espace papeterie permet également de dépanner les lycéens et collégiens du coin.  

Et on peut bien sûr y commander tout ce qu'on veut, pour ceux qui passent au Centre ville tous les jours ou presque, plus aucune excuse. C'est avant tout une librairie de proximité, comme on aimerait tous en avoir à moins de 5 minutes !

 

Et j'ai aimé l'audace du libraire, sur les tables de présentation, de faire se cotoyer Fifty Shades et Richard Powers. Si le mélange m'a surprise au départ, il a le mérite d'attiser la curiosité et d'inviter à flâner davantage. Et en matière de conseils, Nicolas a des choix qui sortent des sentiers battus, rien pour cela, bravo !

(on y trouvera aussi par exemple les livres présentés dans la semaine à La Grande Librairie, si les chemins encore exempts de buzz effraient)

 

 

 

 

Le samedi 26 septembre, à partir de 14h30, la librairie accueillera Alexandre Seurat pour son premier roman, La maladroite, (Rouergue). hélas je travaille mais si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas, le roman est excellent. Et il ne s'agit pas d'une rencontre débat mais plutôt d'une rencontre informelle, l'auteur sera présent jusqu'à 18h.

 

L'Ancre des Mots
13 rue Carnot
72300 Sablé sur Sarthe
 
09 81 74 20 47
 
(Du mardi au samedi : de 9h à 12h30 et de 14h à 19h)
 
 

Il n'est pas encore sur les réseaux sociaux mais ça ne saurait tarder.

 

 

 

L'article du Maine Libre : ici

 

 

L'Ancre des Mots - Sablé-sur-Sarthe (72300)
L'Ancre des Mots - Sablé-sur-Sarthe (72300)
L'Ancre des Mots - Sablé-sur-Sarthe (72300)
L'Ancre des Mots - Sablé-sur-Sarthe (72300)
L'Ancre des Mots - Sablé-sur-Sarthe (72300)
L'Ancre des Mots - Sablé-sur-Sarthe (72300)
L'Ancre des Mots - Sablé-sur-Sarthe (72300)

Voir les commentaires

Notes d'été # 3

5 Août 2015, 17:39pm

Publié par Laure

Se préparer ....

Notes d'été # 3

et laisser la maison et les chats aux bons soins de grande fifille qui travaille tout l'été...

Voir les commentaires

Messieurs les auteurs...

4 Août 2015, 18:29pm

Publié par Laure

Messieurs les auteurs...

Je sais, je vais encore relancer l'interminable polémique sur l'autoédition, et les malheureux viendront à nouveau déverser leur fiel, que c'est pas l'orthographe qui compte, que tout le monde fait des fautes (moi la première) mais ce genre de livres, ce n'est juste "pas possible".

 

C'est un exemple malheureux parmi tant d'autres, allez voir les commentaires sur amazon, que du 5 étoiles, dont certains n'ont commenté de tout leur profil sur le site que ce seul titre. (c'est quasi systématique sur tous les titres d'autoédition) Que dire du commentateur qui reconnaît qu'il y a une faute, une seule dans tout le livre ... ?

 

Un auteur qui confond systématiquement le futur et le conditionnel, qui laisse 5 fautes par page, et qui a une couverture qui ne tient pas à plat sur le livre, que voulez-vous que je vous dise...

 

J'ai pris celui qui trainait au pied de mon lit mais j'en ai reçu des dizaines de cet acabit, et j'en vois défiler au bureau aussi, qui attendent la rencontre auteur avec le public et la séance de dédicaces.

A offrir aux copains sur un tirage papier d'imprimante pourquoi pas, mais en vente ?

Et le problème est le même, voire pire, en autoédition numérique.

Et je (ne) hurla (pas) de plaisir... ou cliquez ici pour découvrir la littérature d'aujourd'hui. ça fait peur. Non il n'y a pas que Proust dans la vie (il y a Musso aussi ^^), mais de grâce .... laissez-moi lire en paix.

(bon comme ça au moins, vous voyez le nombre de pages que je n'ai pas pu dépasser)(bon comme ça au moins, vous voyez le nombre de pages que je n'ai pas pu dépasser)
(bon comme ça au moins, vous voyez le nombre de pages que je n'ai pas pu dépasser)

(bon comme ça au moins, vous voyez le nombre de pages que je n'ai pas pu dépasser)

Voir les commentaires

Notes d'été # 2

3 Août 2015, 15:16pm

Publié par Laure

La vie plus douce des vacances. Se recoucher avec un nouveau bouquin après le petit déj. Le finir.

 

 

 

Passer au travail demander la possibilité d'emprunter pour quelques heures un vieux camion. Histoire d'alléger le #calvaire annuel. S'atteler à la tâche avec Mosquito.

Sous le regard attentif du chef de chantier qui veille au bon déroulement des opérations sur le tableau de bord.

 

 

Notes d'été # 2Notes d'été # 2

Oublier un temps le ménage ou le rangement, s'installer à l'ombre avec un nouveau titre voyageur des 68 premières fois.

 

Voir les commentaires

Notes d'été # 1

2 Août 2015, 22:22pm

Publié par Laure

Dimanche 2 août, soleil, 32° à 19h.

 

C'est le Jour 1, celui qu'on retient.. euh non, 1er jour de congés, ça suffira...

 

Finir un premier roman qui s'inscrit dans l'été des 68 premières fois, mon premier du projet, avec le thé du petit déjeuner.

Lu en streaming (je ne connais pas pire outil de lecture que le streaming !) grâce à un concours gagné sur la page Facebook des éditions Belfond, permettant de lire en avant-première quelques unes de leurs publications de la rentrée. J'en reparlerai à parution.

 

 

 

 

 

Notes d'été # 1

 

Finir d'aider Fiston à achever la corvée saisonnière : tailler les haies. Merci au collègue qui m'a prêté une tronçonneuse. Tailler, couper, élaguer n'est pas le souci. Evacuer le tout quand on n'a pas de remorque et que la Ville ne met rien en place pour l'enlèvement des déchets verts est notre calvaire annuel.

 

Partir visiter le nouvel appart en coloc de Fiston, y récupérer dans ses affaires ce qu'il a désormais en double ou triple avec les colocs pour l'emménagement de sa soeur à la rentrée. Un four micro-ondes, une couette, une passoire, une bouilloire, et trois ratons laveurs.

 

Se laisser conduire sur les 200 km de l'aller. C'est si rare que je sois passagère !

 

Avant de laisser Fiston à la gare dans le train qui le ramènera à Paris où il travaille en alternance, se balader tous ensemble. Avoir l'impression de rôtir au soleil en marchant. Une glace, un Perrier en terrasse. Reprendre la voiture à 19h30, 32° à l'ombre encore. Avaler les 200 km du retour. Etre trop fatiguée pour commencer un nouveau roman.... se contenter de quelques vidéos de booktubeuses.

 

A vous de deviner en images où nous étions.

 

 

Notes d'été # 1
Notes d'été # 1Notes d'été # 1
Notes d'été # 1
Notes d'été # 1

Voir les commentaires

L'été des 68 premières fois

28 Juillet 2015, 15:08pm

Publié par Laure

Crédit: Agnès Druesne

Crédit: Agnès Druesne

J'avais pourtant dit (en tout cas pensé) : les challenges, c'est fini ! Les lectures qui deviennent corvée, non merci.

 

Mais ça, c'était avant.

 

Avant de suivre l'enthousiaste et insatiable Charlotte, qui lançait début juillet ce pari fou : l'envie de lire les 68 premiers romans français qui paraitront à la rentrée, entre la mi-août et la mi-octobre pour la plupart. Mais elle craignait de ne pas y parvenir toute seule (mouais, je suis sûre qu'elle y arrivera !), et voilà que chacun chacune y est allé de son petit mot, moi par exemple, je suis bien incapable d'en lire 68, mais si je peux n'en lire que deux ou trois, je veux bien ajouter ma pierre à l'édifice. Et les petites pierres amassées...

 

Le projet a pris de l'ampleur, avec des partenariats, des éditeurs enthousiastes, des services de presse qui voyagent, des rencontres attendues.... cela n'aurait rien d'étonnant si c'était organisé par un site participatif classique, mais tout cela mené de main de maître par une seule personne, en un temps si court, moi je dis "Bravo Charlotte" !

 

Et infiniment merci pour tous les bonheurs que tu nous procures, notamment cet enthousiasme pour la curiosité constante, hors des sentiers battus, l'envie de découvrir ces 68 premières plumes encore fraiches et de leur donner une meilleure visibilité pendant le grand bal d'automne.

 

Il y aura sûrement des déceptions mais sans aucun doute des surprises, des découvertes qui frappent en plein coeur et qu'on n'aurait pas faites sans cette folle idée.

 

Les lectures commencent, nous sommes 40 dans l'aventure, un peu partout en France, et lorsque vous verrez le logo ci-dessus apparaître dans un billet lors de la rentrée littéraire, vous penserez à Charlotte l'insatiable et à son talent de magicienne.

Les billets seront relayés sur un groupe Facebook public et sur le site Lecteurs.com, pour que tous puissent en profiter.

 

Encore une semaine de travail et je profiterai de l'été, le nez au vent, plus sûrement sous la canicule romaine puis tarnaise, mais à la fraiche, il y aura des premières fois. Plein de premières fois.

 

Voir les commentaires

Juin 2015 en couvertures ...

1 Juillet 2015, 07:24am

Publié par Laure

En juin j'ai lu (et peu commenté) :

 

  

 

 

 

 

 

 

En juin j'ai vu :

 

 

 

Voir les commentaires

Mai 2015 en couvertures ...

1 Juin 2015, 19:57pm

Publié par Laure

En mai j'ai lu :

(les couvertures sont cliquables lorsqu'il y a un billet)

 

 

 

 

 

 

En mai, j'ai vu :

 

 

 

Voir les commentaires

Surprise brésilienne !

4 Mai 2015, 17:11pm

Publié par Laure

Surprise brésilienne !

Au Salon du Livre de Paris il y a quelques semaines (le 23 mars 2015 précisément !), je mettais un bulletin dans une urne pour tenter de gagner une liseuse Kobo.

C'est pas comme si je n'étais pas déjà équipée hein, une Sony PRS-T1 toujours au top, fifille a une PRS-T2, au boulot on a des PRS-T3 (dommage que Sony ait décidé d'arrêter les liseuses), et une Kobo touch par la BDP, qui m'agace toujours autant avec le tactile que je trouve peu réactif par rapport aux Sony. Alors c'était sans doute dans l'idée de vouloir tester une Kobo dernière gamme.... J'ai dû faire pareil sur le stand de Pocketbook, et puis tout ça m'est sorti de l'esprit.

Et ce matin dans ma boite aux lettres, un colis : je suis l'heureuse gagnante d'un lot de 4 livres de littérature brésilienne. Offerts par la FNAC en partenariat vraisemblablement avec Gallimard.

Ce qu'il y a de génial dans l'histoire, c'est bien sûr de gagner quelque chose alors même que j'avais complètement oublié avoir participé à quoi que ce soit. Et vu le nombre de bulletins dans l'urne... Ravie d'être la provinciale rurale qui monte à la capitale une fois l'an et qui gagne ... :-p

Je peux bien l'avouer, je n'y connais rien de rien en littérature brésilienne. Je n'ai plus d'excuses à présent ! :-)

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>