Les jardins d'Hélène

litterature jeunesse

C'est pas bon - Rascal, et Peter Elliott (ill.)

28 Juillet 2018, 17:11pm

Publié par Laure

C'est l'histoire d'une petite poule rousse prisonnière du loup. Ce dernier a tout dévoré dans la région, il ne reste plus qu'elle, mais la trouvant chétive, il décide d'abord de l'engraisser. La petite poule rousse refuse systématiquement tout ce qu'il lui propose, avec pour réponse un tonitruant : "c'est pas bon !" Ainsi le loup se retrouve à manger des choses improbables pour un animal de son espèce.


La poulette va lui révéler son secret : le meilleur, ce sont les cailloux brûlants. Elle échange la recette contre sa liberté.


Qui est pris qui croyait prendre ?  Pauvre loup !


La petite poule rousse, des cailloux qui ne sont pas ici en soupe mais on y pense, un loup qui finit ridicule, les ingrédients sont là pour une histoire bien amusante, les illustrations sont expressives et complètent l'humour de l'histoire, c'est tout bon !

 


(dès 4 ans ?)

 

 

 

Pastel / L'école des loisirs, mars 2018, 36 pages, prix : 11,50 €, ISBN : 978-2-211-23377-4

 

 

 

Crédit photo couverture :  © Peter Elliott et éd. Pastel.

Voir les commentaires

La tribu qui pue – Elise Gravel et Magali Le Huche (ill.)

25 Juillet 2018, 10:34am

Publié par Laure

Les enfants de la Tribu-qui-pue vivent dans les bois, tout nus et sans adultes, en parfaite autarcie : ils se débrouillent très bien tout seuls. Ils ont quand même une chef : Fanette Ducoup. Celle-ci les a sauvés de la méchante Yvonne Carré, directrice d’un orphelinat désert, qui n’avait qu’un rêve : les enfermer pour les décrasser dans sa nouvelle machine à laver infernale.

 

Ah les adultes qui ont toujours raison et qui sont à cours d’arguments quand il s’agit de justifier leurs ordres ! Ils se prennent ici quelques vérités bien senties dans les dents : eux aussi ils puent, avec leurs cigarettes, et leurs déchets dans la nature.

 

L’humour m’a fait penser aux livres de Françoize Boucher et Claudine Desmarteau.

 

C’est drôle, délicieusement impertinent (c’est de l’humour !), le format est à mi-chemin entre l’album et la BD par certains découpages, la taille de l’album met en valeur les illustrations de Magali le Huche (qui fourmillent de détails) ; le texte peut paraitre un peu long parfois mais il convient ainsi à tous : dès 4/5 ans en lecture par l’adulte, dès 6/ 7 ans en lecture autonome. Et sans limite d’âge, évidemment !

 

J’espère qu’il y aura d’autres aventures de cette tribu sans tabous.

 

 

 

Pourquoi je l’ai lu : parce qu'une de mes bénévoles l'avait acheté pour ses petits-enfants et l'avait beaucoup aimé, me l'a conseillé, et parce que j'avais lu partout de bonnes critiques.

 

Comment et où je l’ai lu : ma bénévole me l'a prêté, je l'ai lu un soir dans mon lit, pour une lecture courte et rapide !

 

 

 

Les fourmis rouges, octobre 2017, prix : 16,50 €, ISBN : 978-2-36902-084-4

 

 

 

Crédit photo couverture : © Magali Le Huche et éditions les fourmis rouges

Voir les commentaires

Alexandre a trop grandi – Caroline Lechevallier, Didier Jean & Zad

21 Juillet 2018, 09:30am

Publié par Laure

Je découvre ce petit éditeur corrézien par cet album.

 

Madame Lapin reçoit son amie Madame Chat à la maison. Cette dernière vient avec son nouveau-né. Madame Lapin s’extasie devant le bébé et dit : « Il est tellement mignon, […] Ah, si seulement il pouvait rester tout petit ! » C’en est trop pour Alexandre, le fils de Madame Lapin, qui lui a bien grandi. Il pense que sa maman préfèrerait un petit bébé, et imagine tout ce qu’elle pourrait faire avec lui s’il était petit. Mais toujours ce refrain revient : « Mais Alexandre a trop grandi ! »

 

Le malentendu va bien évidemment se lever et la maman d’Alexandre ne manquera pas de valoriser tout ce que son grand lapin est capable de faire et combien elle l’aimera toujours.

 

Un bel album tout doux, au trait simple, joliment coloré, qui dit la peur de grandir, de ne plus être aimé par ses parents, surtout si un nouveau bébé devait arriver…. Le tout avec beaucoup d’humour et de tendresse.

 

 

Feuilleter l’album : ici

 

 

Ed. Utopique, mars 2018, 32 pages, prix : 10 €, ISBN : 979-10-91081-32-0

 

 

 

Crédit photo couverture : Caroline Lechevallier et éd. Utopique.

Voir les commentaires

Moi, canard – Ramona Badescu, Fanny Dreyer (ill.)

19 Juillet 2018, 10:40am

Publié par Laure

Superbe ! Si le livre peut dérouter au premier abord, mi album mi monologue théâtral, il mérite amplement qu’on s’y arrête et fera partie des livres qui se lisent, se relisent, se redécouvrent à chaque fois, et se feuillettent aussi pour le plaisir des yeux.

 

Ramona Badescu a fait du Vilain petit canard d’Andersen une libre adaptation pour le théâtre, et son texte est magnifique. Découpé en sept actes, il est très poétique, et dit la souffrance de la différence, jusqu’à la révélation de soi finale. Le canard est un beau cygne qui retrouve sa place parmi les siens.

 

Le texte s’entrecoupe d’illustrations à l’aquarelle absolument magnifiques, sur quelques pages à chaque fois, elles complètent le récit. Les couleurs varient au fil de l’atmosphère et des émotions du personnage.

 

Ce choix de format, de construction, l’association surprenante dans le découpage du texte et de l’illustration font de ce livre une superbe réussite.

 

Très émouvant, délicat, douloureux parfois, il est autant pour les adultes que pour les enfants à partir de 6/7 ans.

 

 

 

Cambourakis, mars 2016, 68 pages, prix : 16 €, ISBN : 978-2-36624-194-5

 

 

 

Crédit photo couverture : © Fanny Dreyer et éd. Cambourakis

Voir les commentaires

Dans le ventre de maman / Max a grandi – Astrid Desbordes, Pauline Martin (ill.)

19 Juillet 2018, 08:43am

Publié par Laure

Dans le ventre de maman / Max a grandi – Astrid Desbordes, Pauline Martin (ill.)

Déjà les 7ème et 8ème volumes de la série « Max et Lapin », qui plaît beaucoup aux mamans à la bibliothèque !

 

 

Dans le ventre de maman :

Un album tout doux tout tendre (comme toujours dans cette série), qui explique la grossesse et l'arrivée d'une petite sœur dans la famille de Max. Des mots simples, qui expriment aussi la curiosité, l'impatience, la légère jalousie de Max à la naissance à l'idée de partager sa maman.

 

 

Max a grandi :

Max a une très belle voiture de course mais voilà, il a grandi, elle est trop petite pour lui. Difficile de s'en séparer ! Il la laisse dans sa chambre, mais il est bien triste. Mais il y a Bulle, sa petite sœur : il suffit de jouer avec elle et de lui montrer comment faire, c'est à nouveau rigolo !

Un bel album sur la transmission, le fait de grandir, le partage des choses qu'on aime.
(Dès 2 ans.)

 

 

 

Nathan, mai et juillet 2018, 24 pages, prix : 5,90 € chaque.

 

 

 

Crédit photo couvertures : © Pauline Martin et éd. Nathan.

Voir les commentaires

Timoto aime très beaucoup sa maman / Timoto veut un vrai cheval – Rémi Courgeon

21 Juin 2018, 15:20pm

Publié par Laure

Timoto aime très beaucoup sa maman / Timoto veut un vrai cheval – Rémi Courgeon

J’avais beaucoup aimé les deux précédents titres de Timoto, qui ouvraient la série, et je trouve ces deux nouveaux opus très réussis.

 

Timoto aime très beaucoup sa maman, et pour le lui dire, il lui écrit un poème ; un long poème. Mais il faut aussi un cadeau avec et ça devient de plus en plus cocasse. Aimer, c’est beaucoup de travail et c’est aussi très salissant ! Timoto le roi des bêtises toutes mignonnes !

L'occasion aussi de discuter avec son enfant de l'amour, des cadeaux et du lien qui peut exister entre les deux !

 

Timoto veut un vrai cheval, comme les indiens, comme dans les films de Cow-boys. Mais son papa lui dit qu’il est trop petit, il peut faire du poney. Non non non, pas de poney, ni de double poney, ni de bombe sur la tête. Vexé et un peu en colère, Timoto va encore inventer de sacrées bêtises, heureusement papa est là !

 

Deux beaux albums sur l’amour entre parents et enfants, la complicité avec le parent, la frustration, l’envie d’être grand, et l’imagination débordante des petits.

Une série qui continue de me réjouir !

 

 

Nathan, mai 2018, 32 pages chaque, 6,95 € chaque.

Crédit photo couvertures : © Rémi Courgeon et éd. Nathan

Voir les commentaires

Les robes magiques de Pôdane – Françoize Boucher

17 Mai 2018, 16:10pm

Publié par Laure

Françoize Boucher a un trait et un humour reconnaissables entre tous, c’est l’autrice (quel vilain mot, mais il semble prendre le pas sur « auteure », et rime avec illustratrice) de la série des « Livre qui te dit tout sur… » (les parents, les copains, l’amour, qui te fait aimer les livres, etc.)

 

Avec les robes magiques de Pôdane, on garde les touches de fluo et un dessin toujours dans le même esprit, qui occupe bien la page, avec une histoire pleine de fantaisie mais qui à la fin donne aussi à réfléchir sur l’image que l’on veut donner de soi, son rapport à la mode et aux copines, les caprices de petite fille, et le rêve qu’évoque ici la magie.

 

« Pôdane est une petite fille géniale, mais étrange. Elle ne veut jamais s’habiller comme tout le monde. […] Dans sa chambre, elle a une armoire à robes extraordinaires ». On pense bien sûr à Peau d’âne et à sa robe couleur du temps, mais Françoize Boucher sait ici inventer de drôles de nouvelles robes aux pouvoirs tout aussi étranges qui se révèlent vite catastrophiques. Et si avoir des vêtements normaux, sans pouvoir particulier, n’était finalement pas si mal ?

 

J’aime la gaieté de l’album, les couleurs qui pètent ici et là, et lepetit grain de folie et de magie de l’histoire.

 

 

 

Nathan, mai 2017, 40 pages, prix : 7,95 €, ISBN : 978-2-09-258106-3

 

 

 

Crédit photo couverture : © Françoize Boucher et éd. Nathan

Voir les commentaires

Splat : un grand secret / la grosse bêtise - d'après Rob Scotton

13 Mai 2018, 14:31pm

Publié par Laure

Les tomes 23 et 24 de Splat datent de l'an dernier (juin 2017) lais je ne les découvre que maintenant et je trouve les thématiques de ces deux volumes plutôt sympas.

 

 

Mais quelle grosse bêtise Splat a-t-il donc commise ?

 

Sa mère lui demande de trier ses vêtements, ses jouets et ses livres, tout ce qui est trop petit ou qu’il n’utilise plus, pour faire de la place et pour donner à ceux qui en besoin : association, hôpital pour enfants et bibliothèque du quartier. Mais en rangeant, Splat découvre un livre qu’il a justement oublié de rendre à la bibliothèque. ll panique et craint une grosse amende ainsi qu’une sanction très sévère (va-t-on le jeter en prison ?). Il repousse le moment d’y aller, et n’ayez crainte, tout est bien qui finit bien.

 

Un tome sympa pour aborder le don, le (non) gaspillage, et le respect des règles à la bibliothèque !

 

La traduction n’est pas toujours transposable (nous n’avons pas en Europe de pièce de 25 centimes), mais ce n’est pas grave, Splat séduit toujours autant par sa nature spontanée, ses bêtises et sa bonne bouille !

 

 

 

 

Et ce grand secret, le gardera-t-il ?

 

Splat surprend une conversation entre ses parents : le week-end prochain, ils iront en famille à Chaventure Land ! Mais chut, c’est un secret, c’est le cadeau d’anniversaire de sa petite sœur et il doit garder la surprise. Ah la la comme c’est difficile ! Bien sûr Splat est tout excité, c’est son parc préféré. Mais chaque jour il fait des efforts pour tenir sa langue, à tel point qu’il finit …épuisé le moment venu.

 

Un album de Splat toujours aussi joyeux et drôle qui aborde le thème de la patience et du secret à garder. La maîtrise de soi n’est pas facile quand on meurt d’envie de révéler une bonne nouvelle !

 

 

 

 

 

éd. Nathan, juin 2017, 32 pages chaque, prix : 5,95 € chaque.

 

 

 

Crédit photo couverture : © Rob Scotton et éd. Nathan

Voir les commentaires

Le grand chef – Astrid Desbordes et Marc Boutavant

12 Avril 2018, 09:56am

Publié par Laure

Ce matin, tout est calme dans la clairière, Edmond et ses amis se reposent. Seul Georges Hibou s’agite, à déplacer et entasser des bricoles. C’en est trop, la dispute éclate, à grands coups de « toi aussi tu te prends pour le chef ? » ! Tiens d’ailleurs, ce ne serait pas une mauvaise idée, un chef qui remette un peu d’ordre dans cette clairière.

 

Ça tombe bien, une créature étrange apparaît, avec un couvre-chef sur la tête. C’est donc un chef ? Adopté ! Dès le lendemain, ça range, ça trie, ça ordonne, ça ne rigole pas. C’est sympa quelque temps, jusqu’à ce que la Chose (poutch) soit reléguée de l’autre côté de la rivière. Le chef est remercié et le grand bazar revient, pour la joie de tous !

 

Il y a un effet « collection » indéniable pour Edmond et ses amis, son format, ses couleurs, ses couvertures tout de suite identifiables, les enfants ne s’y trompent pas pour les retrouver dans les bac à albums (où c’est parfois le bazar, je ne suis pas une chef très sévère 😉), mais quand en plus le nouveau titre est franchement drôle, c’est que du bonheur.

 

Un peu d’ordre ne nuit pas mais gare à la tyrannie. Et attention à la légitimité quand on s’autoproclame chef. Et puis regardez bien les dessins et suivez le fil de l’histoire, il est vite démasqué ce chef, enfin curieusement seulement par le lecteur complice.

 

Merci au duo Desbordes / Boutavant pour ce petit moment de sourire et de bonne humeur, j’en redemande !

 

 

 

Nathan, avril 2018, 32 pages, prix : 7,95 €, ISBN : 978-2-09-257637-3

 

 

 

Crédit photo couverture : © Marc Boutavant et éd. Nathan

Voir les commentaires

Max et Lapin : la grosse bêtise - Astrid Desbordes et Pauline Martin (ill.)

22 Mars 2018, 11:11am

Publié par Laure

Max, armé de sa trompette et de son casque (une passoire à l’envers sur la tête) a envie de jouer à la bataille. Mais c’est l’heure de la sieste et papa et maman veulent être tranquilles, ils se reposent dans le jardin à l’ombre d’un arbre.

Max part donc seul à l’aventure avec son fidèle doudou Lapin : le potager gardera quelques séquelles de son jeu de bataille. A son réveil, papa est très fâché.

Un sixième album doux et bienveillant de Max et Lapin, sur les bêtises, la colère et le pardon. Et à tout âge chacun grandit de ces émotions difficiles. On apprend de ses erreurs.

Le dessin de Pauline Martin est tendre et apaisant, le choix de la mise en page est simple mais fonctionne bien pour les tout-petits : texte à gauche sur fond blanc, illustration à droite en pleine page.

 

 

(à partir de 2 ans)

 

 

 

Nathan, février 2018, prix : 5,90 €, ISBN : 978-2-09-257983-1

 

 

 

Crédit photo couverture : © Pauline Martin et éd. Nathan

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>