Les jardins d'Hélène

litterature jeunesse

Les robes magiques de Pôdane – Françoize Boucher

17 Mai 2018, 16:10pm

Publié par Laure

Françoize Boucher a un trait et un humour reconnaissables entre tous, c’est l’autrice (quel vilain mot, mais il semble prendre le pas sur « auteure », et rime avec illustratrice) de la série des « Livre qui te dit tout sur… » (les parents, les copains, l’amour, qui te fait aimer les livres, etc.)

 

Avec les robes magiques de Pôdane, on garde les touches de fluo et un dessin toujours dans le même esprit, qui occupe bien la page, avec une histoire pleine de fantaisie mais qui à la fin donne aussi à réfléchir sur l’image que l’on veut donner de soi, son rapport à la mode et aux copines, les caprices de petite fille, et le rêve qu’évoque ici la magie.

 

« Pôdane est une petite fille géniale, mais étrange. Elle ne veut jamais s’habiller comme tout le monde. […] Dans sa chambre, elle a une armoire à robes extraordinaires ». On pense bien sûr à Peau d’âne et à sa robe couleur du temps, mais Françoize Boucher sait ici inventer de drôles de nouvelles robes aux pouvoirs tout aussi étranges qui se révèlent vite catastrophiques. Et si avoir des vêtements normaux, sans pouvoir particulier, n’était finalement pas si mal ?

 

J’aime la gaieté de l’album, les couleurs qui pètent ici et là, et lepetit grain de folie et de magie de l’histoire.

 

 

 

Nathan, mai 2017, 40 pages, prix : 7,95 €, ISBN : 978-2-09-258106-3

 

 

 

Crédit photo couverture : © Françoize Boucher et éd. Nathan

Voir les commentaires

Splat : un grand secret / la grosse bêtise - d'après Rob Scotton

13 Mai 2018, 14:31pm

Publié par Laure

Les tomes 23 et 24 de Splat datent de l'an dernier (juin 2017) lais je ne les découvre que maintenant et je trouve les thématiques de ces deux volumes plutôt sympas.

 

 

Mais quelle grosse bêtise Splat a-t-il donc commise ?

 

Sa mère lui demande de trier ses vêtements, ses jouets et ses livres, tout ce qui est trop petit ou qu’il n’utilise plus, pour faire de la place et pour donner à ceux qui en besoin : association, hôpital pour enfants et bibliothèque du quartier. Mais en rangeant, Splat découvre un livre qu’il a justement oublié de rendre à la bibliothèque. ll panique et craint une grosse amende ainsi qu’une sanction très sévère (va-t-on le jeter en prison ?). Il repousse le moment d’y aller, et n’ayez crainte, tout est bien qui finit bien.

 

Un tome sympa pour aborder le don, le (non) gaspillage, et le respect des règles à la bibliothèque !

 

La traduction n’est pas toujours transposable (nous n’avons pas en Europe de pièce de 25 centimes), mais ce n’est pas grave, Splat séduit toujours autant par sa nature spontanée, ses bêtises et sa bonne bouille !

 

 

 

 

Et ce grand secret, le gardera-t-il ?

 

Splat surprend une conversation entre ses parents : le week-end prochain, ils iront en famille à Chaventure Land ! Mais chut, c’est un secret, c’est le cadeau d’anniversaire de sa petite sœur et il doit garder la surprise. Ah la la comme c’est difficile ! Bien sûr Splat est tout excité, c’est son parc préféré. Mais chaque jour il fait des efforts pour tenir sa langue, à tel point qu’il finit …épuisé le moment venu.

 

Un album de Splat toujours aussi joyeux et drôle qui aborde le thème de la patience et du secret à garder. La maîtrise de soi n’est pas facile quand on meurt d’envie de révéler une bonne nouvelle !

 

 

 

 

 

éd. Nathan, juin 2017, 32 pages chaque, prix : 5,95 € chaque.

 

 

 

Crédit photo couverture : © Rob Scotton et éd. Nathan

Voir les commentaires

Le grand chef – Astrid Desbordes et Marc Boutavant

12 Avril 2018, 09:56am

Publié par Laure

Ce matin, tout est calme dans la clairière, Edmond et ses amis se reposent. Seul Georges Hibou s’agite, à déplacer et entasser des bricoles. C’en est trop, la dispute éclate, à grands coups de « toi aussi tu te prends pour le chef ? » ! Tiens d’ailleurs, ce ne serait pas une mauvaise idée, un chef qui remette un peu d’ordre dans cette clairière.

 

Ça tombe bien, une créature étrange apparaît, avec un couvre-chef sur la tête. C’est donc un chef ? Adopté ! Dès le lendemain, ça range, ça trie, ça ordonne, ça ne rigole pas. C’est sympa quelque temps, jusqu’à ce que la Chose (poutch) soit reléguée de l’autre côté de la rivière. Le chef est remercié et le grand bazar revient, pour la joie de tous !

 

Il y a un effet « collection » indéniable pour Edmond et ses amis, son format, ses couleurs, ses couvertures tout de suite identifiables, les enfants ne s’y trompent pas pour les retrouver dans les bac à albums (où c’est parfois le bazar, je ne suis pas une chef très sévère 😉), mais quand en plus le nouveau titre est franchement drôle, c’est que du bonheur.

 

Un peu d’ordre ne nuit pas mais gare à la tyrannie. Et attention à la légitimité quand on s’autoproclame chef. Et puis regardez bien les dessins et suivez le fil de l’histoire, il est vite démasqué ce chef, enfin curieusement seulement par le lecteur complice.

 

Merci au duo Desbordes / Boutavant pour ce petit moment de sourire et de bonne humeur, j’en redemande !

 

 

 

Nathan, avril 2018, 32 pages, prix : 7,95 €, ISBN : 978-2-09-257637-3

 

 

 

Crédit photo couverture : © Marc Boutavant et éd. Nathan

Voir les commentaires

Max et Lapin : la grosse bêtise - Astrid Desbordes et Pauline Martin (ill.)

22 Mars 2018, 11:11am

Publié par Laure

Max, armé de sa trompette et de son casque (une passoire à l’envers sur la tête) a envie de jouer à la bataille. Mais c’est l’heure de la sieste et papa et maman veulent être tranquilles, ils se reposent dans le jardin à l’ombre d’un arbre.

Max part donc seul à l’aventure avec son fidèle doudou Lapin : le potager gardera quelques séquelles de son jeu de bataille. A son réveil, papa est très fâché.

Un sixième album doux et bienveillant de Max et Lapin, sur les bêtises, la colère et le pardon. Et à tout âge chacun grandit de ces émotions difficiles. On apprend de ses erreurs.

Le dessin de Pauline Martin est tendre et apaisant, le choix de la mise en page est simple mais fonctionne bien pour les tout-petits : texte à gauche sur fond blanc, illustration à droite en pleine page.

 

 

(à partir de 2 ans)

 

 

 

Nathan, février 2018, prix : 5,90 €, ISBN : 978-2-09-257983-1

 

 

 

Crédit photo couverture : © Pauline Martin et éd. Nathan

Voir les commentaires

Oh, hé, ma tête ! – Shinsuke Yoshitake

23 Février 2018, 14:36pm

Publié par Laure

Texte traduit du japonais par Corinne Altan

 

Un petit garçon a la tête coincée dans l’encolure de son t-shirt (qui n’a pas ce souvenir d’enfance ?!), c’est la faute de sa maman trop pressée qui a tiré trop fort pour le conduire au bain.

Mais lui veut se débrouiller tout seul pour l’enlever ! Sans succès. Mais s’il restait définitivement bloqué, comment vivre comme cela ?

Il ne manque pas d’imagination ce p’tit bonhomme et c’est très drôle !

Jusqu’à la chute, tout aussi amusante.

 

 

Un album simple et plein d’humour sur l’autonomie des petits, la persévérance dans l’apprentissage ou l’essai. Le très du dessin est clair et simple, le choix de couleur restreint, mais ça fonctionne, dans l’épure et l’équilibre texte/image.

 

 

 

(Dès 3 ans)

 

 

© Shinsuke Yoshitake et éd. Kaléidoscope

 

 

 

 

© Shinsuke Yoshitake et éd. Kaléidoscope

 

 

 

 

Éditions Kaléidoscope (diff. L'école des Loisirs), février 2017, format à l’italienne 18 x 23 cm, prix : 11 €, ISBN : 978-2-877-67926-8

 

 

 

Crédit photo couverture : © Shinsuke Yoshitake et éd. Kaléidoscope

Voir les commentaires

Menace sur la bibliothèque (Super Lecture Boy) – Arnaud Alméras, ill. de Clément Devaux

16 Février 2018, 14:35pm

Publié par Laure

Derrière Super Lecture Boy se cache un garçon ordinaire : Thomas. Alors qu’il lit des BD à la bibliothèque avec son amie Rose, un phénomène étrange se produit. Tous les livres tombent en poussière sous l’effet d’une fumée rose parfumée à la fraise, projetée par un chien robot.

 

Aussitôt, Thomas se transforme en Super Lecture Boy, le super-héros de la lecture, armé de son gros dictionnaire. Il est aussi capable de lire à toute vitesse, deux pages en même temps, dans un livre fermé ou à travers les murs.

 

Voici le point de départ d’une aventure fantastique avec des machines, des méchants un peu bêtes, un chien robot nommé Attak, mais nul doute que le courage et l’intelligence de Rose et Thomas vaincront.

 

Un peu déçue par cette découverte de la série (qui comptait déjà un premier titre) car il est au final assez peu question de livres et de lecture, ou ils ne sont pas l’enjeu de l’histoire, ou alors de manière très éloignée (prétexte). Je m'attendais à ce que l'on parle davantage de livres. Ça fonctionne bien en revanche côté aventure fantastique.

 

Une typologie assez grande, une mise en pages aérée et de chouettes illustrations en couleurs rendent la lecture ludique et agréable.

 

 

A proposer à partir de 7-8 ans.

 

 

Nathan, coll. Premiers romans, février 2017, 54 pages, prix : 7,20 €, ISBN : 978-2-09-257124-8

 

 

 

Crédit photo couverture : © Clément Devaux et éd. Nathan

Voir les commentaires

Timoto n’est pas un tigre / Timoto sait déjà bientôt nager – Rémi Courgeon

13 Février 2018, 11:18am

Publié par Laure

Timoto n’est pas un tigre / Timoto sait déjà bientôt nager – Rémi Courgeon

Timoto est un petit tigre, à moins que ce ne soit un enfant ? En tous les cas, il ressemble fort aux enfants autour de nous : il s’invente des histoires, joue, vit de grandes aventures…

 

Voici les deux premiers albums de la série, pour les petits à partir de 3-4 ans.

 

Dans Timoto n’est pas un tigre, notre petit bonhomme joue à se transformer en d’autres animaux, partant du principe que le orange, sa couleur de tigre, c’est nul. Quelques bricoles trouvées dans la maison et le voilà devenu zèbre, girafe, aigle, serpent, mais ce n’est jamais simple. Et quand finalement, être un éléphant semble lui convenir, voilà Timoto pris au piège : « à table mon petit herbivore ! ». De la salade, beurk, je veux redevenir tigre !

 

J’aime beaucoup la fantaisie et l’humour de ce premier titre, ça fait du bien de retrouver son imaginaire d’enfant !

 

Dans le deuxième titre, Timoto sait déjà bientôt nager. Vous noterez bien sûr l’oxymore entre déjà et bientôt ! Timoto aime bien aller à la piscine : on peut jouer avec l’eau (et en ramener un peu à la maison), et ce petit bonhomme a un humour débordant quand il s’agit d’observer les détails. Il aime tellement ça qu’il s’entraine à la maison : il traverse toute la piscine sans respirer, en se faufilant sous le tapis, et il sait déjà nager sans bouée… mais aussi sans eau, à plat dos sur un tabouret. Qui n’a jamais joué à cela étant petit ?

 

Là encore j’aime la fraicheur et le ton malicieux de l’auteur, Timoto rejoint la vague des albums des p’tits plaisirs quotidiens. Simple mais efficace.

 

 

 

 

Quatre autres titres sont annoncés pour l’année 2018 :

- Timoto aime très beaucoup sa maman

- Timoto veut un vrai cheval

- Timoto y arrive presque tout seul

- Timoto a un meilleur copain

 

 

 

Nathan, janvier 2018, 32 pages, prix : 6.95 € chaque

ISBN Timoto n’est pas un tigre : 978-2-09-257687-8

ISBN Timoto sait déjà bientôt nager : 978-2-09-257688-5

 

 

 

Crédit photo couverture : © Rémi Courgeon et éd. Nathan

Voir les commentaires

T'choupi a peur du noir - Thierry Courtin

2 Février 2018, 15:07pm

Publié par Laure

Déjà le 61ème album de T’choupi, le petit pingouin / personnage qui accompagne les enfants dans leurs préoccupations quotidiennes à partir de 2 ans.

 

T’choupi dort chez papi et mamie, mais il a peur du noir et des bruits de la nuit. Ses grands-parents vont le rassurer en lui expliquant ce que sont ces ombres, le grand sapin du jardin et ces bruits, le petit hibou qui lui dit bonne nuit.

 

C’est tendre et tout doux pour les petits, et les parents apprécieront les pages plastifiées indéchirables.

 

La nouveauté, c’est la version audio gratuite qui accompagne le livre (et qui fonctionne avec tous les anciens T’choupi qu’on a déjà, j’ai testé !) : il suffit de télécharger l’appli dédiée, sur tablette ou smartphone, de scanner la couverture, et d’écouter.

 

Pas d’images animées, juste la page de titre fixe qui s’affiche, et la version audio classique avec un petit « ding » à chaque fois qu’il faut tourner la page.

 

C’est donc bien pensé pour accompagner son enfant dans un premier temps en lui lisant l’album et en lui permettant ensuite de l’écouter autant de fois qu’il le souhaite. Il n’est pas nécessaire de rescanner la couverture à chaque lecture, il suffit de rechercher les couvertures dans l’historique de l’application.

 

Ça ne remplace en rien l’interaction avec le parent, le moment partagé, ça peut s’y ajouter si on le souhaite, mais ça n’a rien d’obligatoire non plus. L’album seul ne perd en rien de ses qualités habituelles.

 

 

Nathan, janvier 2018, 22 pages, prix : 5,70 €, ISBN : 978-209-258087-5

Crédit photo couverture : © Thierry Courtin et éd. Nathan

Voir les commentaires

L'homme à l'oreille coupée - Jean-Claude Mourlevat

28 Janvier 2018, 11:24am

Publié par Laure

« Il y avait dans un port de la Norvège un très vieil homme à qui il manquait une oreille.

Comment l’as-tu perdue ? lui demandait-on dans l’auberge où il venait s’enivrer chaque soir […] »

 

Et chaque soir pendant six ans, il raconte une autre histoire. Fascinante, étrange, amusante. Jusqu’au soir de sa mort, où l’aubergiste lui demande de lui révéler la vraie histoire. Il en ressort apaisé, à moins que…

 

Une grande richesse en si peu de pages, c’est le point fort de cette collection et de ce texte-ci en particulier. Que de voyages et de vies possibles quand on invente des histoires !

 

 

Un petit roman très sympa qui invite à écrire sa propre histoire, peut permettre éventuellement un lien avec Van Gogh, flirte avec un léger fantastique, mais surtout délivre un message d’ode à l’imaginaire et à la fantaisie. A dévorer sans hésiter.

 

 

 

Th. Magnier, coll. Petite poche, 2003 (nouvelle éd. mai 2015), 42 pages, prix : 3,90 €, ISBN : 978-2-36474-705-0

 

 

 

Crédit photo couverture : © éd. Thierry Magnier

Voir les commentaires

45 vérités sur les chats – Bruno Gibert

27 Janvier 2018, 09:37am

Publié par Laure

C’est un album destiné aux enfants à partir de 6 ans mais qui ravira tous les adultes amoureux des chats.

 

L’auteur-illustrateur offre 45 dessins pleine page (ou presque) avec en dessous de chacun, une vérité sur le félin, souvent noir, mais pas toujours. 45 maximes parfois fantaisistes mais toujours justes.

 

Beaucoup d’humour, des références qu’il faudra parfois expliquer aux enfants, des phrases poétiques : « on ne verra jamais en vacances un chat se rouler dans les vagues », « rien à faire : toujours les chats n’en feront qu’à leur tête »

 

Première phrase : « Tous les chats lisent avec leurs fesses » et sur le dessin, un chat noir de dos, assis sur une page de texte. Qui n’a pas essayé de lire un journal ou un magazine ouvert à plat sur une table et n’a pas vu aussitôt son chat s’asseoir ou se coucher dessus ?

 

Un petit plaisir dont on ne se lasse pas, beau papier épais et belle mise en page, si vous aimez les chats, n’hésitez pas. Au pire, prenez pour prétexte un enfant à qui l’offrir, puisqu’il est bien référencé en album jeunesse, mais comme tous les bons livres, il est fait pour tous.

 

 

Albin Michel Jeunesse, coll. Trapèze, octobre 2017, 56 pages, prix : 12,90 €, ISBN : 978-2-226-40110-6

 

 

 

Crédit photo couverture : © Bruno Gibert et éd. Albin Michel Jeunesse

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>