Les jardins d'Hélène

litterature jeunesse

Jenny & Jack, tomes 1 et 2 – Orianne Lallemand, Tamara Page-Jones, ill. Par Elsa Fouquier

22 Avril 2014, 06:44am

Publié par Laure

Jenny & Jack, tomes 1 et 2 – Orianne Lallemand, Tamara Page-Jones, ill. Par Elsa Fouquier

Let's go to school with Jenny and Jack ! & Let's play with colours with Jenny and Jack !

 

Une nouvelle collection bilingue pour les plus jeunes qui rencontrera sans doute du succès auprès des parents qui veulent sensibiliser leurs petits à la langue anglaise (on a de plus en plus de demandes à la bibliothèque, dès 2/3 ans (!), surtout pour des comptines et histoires ultra simples, les éditeurs ne s'y trompent pas d'ailleurs, les offres sont de plus en plus nombreuses. Bon, mais si c'est pour arriver en 6ème et encore et toujours repartir de zéro en apprenant les couleurs, on se demande à quoi ça sert de commencer l'apprentissage en CE1 – c'était la parenthèse hors sujet de celle qui voit sa fille de 5ème en être à peine plus loin que le niveau de ces deux livres-là conseillés à partir de 5 ans)

 

Ces deux volumes proposent du vocabulaire anglais en lien avec l'école, et avec les couleurs.

 

Les histoires sont interactives : un récit en français, avec des bulles et de courts propos en anglais. Le livre propose un flashcode et un lien internet pour écouter l'histoire (on peut aussi la télécharger)

Ludique et pédagogique, un peu trop artificiellement fabriqué (Jenny la petite sorcière pense en français dans la narration de l'histoire, mais s'exprime en anglais dans les bulles) : la petite comptine de fin est le moment le plus sympa et entièrement en anglais.

Illustrations sympas, vives et franches.

 

Un exemple pour écouter l'histoire : http://school.nathan.fr

 

 

Nathan, avril 2014, 28 pages chaque, prix : 7,50 € chaque

Etoiles :

crédit photo couverture : © Elsa Fouquier et éd. Nathan.

Voir les commentaires

La France – coll. Questions ? Réponses ! 7+ - Jean-Michel Billioud, ill. par Michael Welply

18 Avril 2014, 14:30pm

Publié par Laure

Un doc jeunesse assez succinct mais de fait bien adapté aux p’tits curieux (dès 7 ans conseille l’éditeur, un peu avant même pourquoi pas), qui parle donc ici, de la France.

Un peu de géographie, quelques données démographiques, un peu d’histoire, de tourisme, plein de petites données brèves à picorer et quelques anecdotes : idéal si vous cherchez quelque chose de simple et rapide pour un enfant de 6-8 ans. Au-delà, visez des collections plus conséquentes.

(La collection reprend aussi les grands classiques des documentaires jeunesse : les pirates, le corps humain, les dinosaures, etc.). L’illustration est assez classique (Michael Welply est un habitué de l’illustration jeunesse) mais occupe une large place dans le livre, ce qui le rend ludique et agréable.

Rien d'exceptionnel, mais un ouvrage qu'on lit volontiers et avec plaisir pour la simplicité évoquée plus haut.

 

Nathan, avril 2014, 32 pages, prix : 6,80 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © éd. Nathan et Michael Welply. (nota: le vert de couverture n'est pas aussi flashy en vrai qu'ici à l'écran !)

Voir les commentaires

La tour Eiffel a des ailes – Mymi Doinet (texte) et Aurélien Débat (ill.)

13 Mars 2014, 08:38am

Publié par Laure

Après une dure journée passée à recevoir les touristes du monde entier, la Tour Eiffel rêve à son tour de voyager ! Elle invite l’Arc de Triomphe à l’accompagner, mais celui-ci décline, il doit se reposer car il sera fort occupé le lendemain pour le défilé du 14 juillet.

Dame Eiffel part donc se promener dans les vertes prairies normandes, sauver des marins pris dans la tempête au Mont-Saint-Michel et donner un sacré coup de pouce bien involontaire aux coureurs du tour de France, avant de reprendre sa place bien sagement au lever du jour du 14 juillet.

J’ai aimé la simplicité de cet album : un texte qui fait revisiter le patrimoine français en ouvrant à l’imaginaire, donne de vraies infos mêlées à une fiction plus fantaisiste : la tour fait 324 mètres de haut (ou 64 girafes), pèse le poids de 1500 éléphants mais elle nage et se promène. Même simplicité dans les illustrations où le bleu domine, pleines pages où le dessin occupe bien l’espace sans être surchargé, l’ensemble est doux, frais, léger et invite au rêve.

Cet album est la réédition d’un roman destiné aux premières lectures chez le même éditeur et je trouve que ce nouveau format met en valeur aussi bien le texte que l’image, pour en faire un titre accessible dès 4 ans.

 

Nathan, mars 2014, 32 pages, prix : 10 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Aurélien Débat et éd. Nathan

Voir les commentaires

Deux nouveaux Splat le chat, d'après le personnage de Rob Scotton

7 Mars 2014, 16:39pm

Publié par Laure

Deux nouveaux Splat le chat, d'après le personnage de Rob Scotton

9ème et 10ème albums de Splat le chat en petit format, qui comme tous les petits formats de cette série, sont des produits sous licence « d’après le personnage » de Rob Scotton, qui n’en est ici donc ni l’auteur ni l’illustrateur.

 

Splat fait son spectacle !

 

C’est l’heure du spectacle de l’école : un Cendrillon revisité en Chadrillon ! Splat est tout excité mais il a le trac sous son costume de souris (c’est le monde à l’envers !) C’est la blanche Kattie qui joue le rôle de Chadrillon, elle effectue corvées et tâches ménagères pour sa méchante belle-mère et ses vilaines sœurs. Sous les traits de Harry souris apparait Magic Marraine, quant à Grouff, c’est le rôle du Chat Charmant qu’il doit jouer, mais le trac le tétanise. Il est remplacé au pied levé par Splat qui tient le rôle à merveille jusqu’aux douze coups de minuit.

 

Une version amusante qui ne va pas jusqu’au bout du conte mais qui reste sympathique pour ses personnages félins désormais bien connus des enfants et qu’ils adorent retrouver (9ème album en petit format déjà !). Splat est toujours aussi maladroit mais c’est ce qui fait le comique de situation.

Nul doute que les petits vont adorer (et qu’ils attraperont eux aussi la curieuse allergie de Grouff ^^) : personnage familier, et situation peut-être vécue s’ils ont un spectacle de fin d’année à l’école, à lire pour dédramatiser l’angoisse qui monte avant le lever du rideau !

 

Nathan, janvier 2014, 32 pages, prix : 5,95 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Rob Scotton et éd. Nathan

 

 

 

Splat et le gang des chats !

 

Les amis de Splat ont fondé un groupe de musique : le Gang des Chats ! Comme des pros, ils répètent dans le garage du père de Grouff. Tambour, guitare, chant… Splat fait partie des leurs, il lui faut une place : mais il ne sait ni jouer d’un instrument ni chanter ! Maladresse et cacophonies, Splat ne rate pas une bêtise, comme toujours, mais finira par trouver sa place.

 

Les petits retrouveront avec plaisir cette bande de chats tous plus rectangulaires les uns que les autres, l’histoire n’est franchement pas exceptionnelle, mais on se demande si parfois ce n’est pas secondaire quand on voit le sourire ravi des gamins quand ils retrouvent leur héros dans une nouvelle aventure !

 

Nathan, janvier 2014, 32 pages, prix : 5,95 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Rob Scotton et éd. Nathan

 

 

Voir les commentaires

Mademoiselle Zazie : le papa mystère / Ras-le-bol d’être une princesse

5 Mars 2014, 10:31am

Publié par Laure

Mademoiselle Zazie, la série de Thierry Lenain et Delphine Durand est un classique des fonds jeunesse, dont la qualité et l'intérêt ne sont plus à démontrer. (Voir liens à la fin de ce billet)

 

Mais voilà qu’elle apparaît désormais sous les traits d’une série animée sur la chaine France 5, héros des Zouzous, et que de cette série animée sont nés des albums (marketing, marketing, quand tu nous tiens).

 

 

Mademoiselle Zazie : le papa mystère / Ras-le-bol d’être une princesse

Mademoiselle Zazie : le papa mystère

 

Zazie vient de passer un excellent week-end avec ses parents divorcés (tous ensemble comme si de rien n'était se sont promenés en roulotte, c'est beau la vie !) et s'en veut de raconter cela à son amie Cindy qui n'a jamais connu son père, parti avant sa naissance. Mais cette confidence de la part de Cindy ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd et les affreux de l'école vont répandre des sarcasmes dans la cour. Pour couper court, Cindy raconte que son père est agent secret, c'est pour cela qu'il n'est jamais là. Et Zazie de lui préparer une surprise pour son anniversaire…

 

Une histoire qui met avant tout en valeur la force de l'amitié, mais aussi la vitesse de la propagation d'une info, vraie ou fausse, et, je ne sais pas quel âge a Zazie, mais c'est sur le net et sur son ordinateur portable dans sa chambre le soir que se préparent les surprises. Est-il vraiment nécessaire de cautionner cela dès le plus jeune âge, d'autant plus que l'éditeur sur son site conseille ces albums dès 4 ans ? Et quand bien même Zazie aurait une petite dizaine d'années (auquel cas l'illustration de la série animée est en décalage !), ça me gêne toujours un peu…

 

Éditions Nathan, adaptation Lila Nord, d’après un scénario original de Thierry Lenain de la série « mademoiselle Zazie » réalisée par Romain Villemaine d’après l’œuvre de Delphine Durand et Thierry Lenain (oui, ça fait beaucoup de « d’après »), 29 pages, janvier 2014, prix : 5,95 €

Etoiles : 2/5

Crédit photo couverture : tous ceux énumérés ci-dessus dirons-nous.

 

 

Mademoiselle Zazie : Ras-le-bol d’être une princesse

 

Max improvise un spectacle aussitôt pris en main par Exaucée : Tarek fera les décors, Cindy les accessoires, Max jouera le prince, Pedro le dragon, et Zazie, la princesse bien sûr.

Quoi ?! Non mais ça va pas la tête, déguisée en nunuche rose à froufrous, la frondeuse Zazie aurait préféré le rôle du dragon. Et zou, elle refile le rôle à Cindy, ravie. Mais Cindy y perd la voix et revoilà Zazie qui en a ras-le-bol d’être une princesse. Il ne va pas être de tout repos ce spectacle !

Une histoire toute simple qui interroge sur le genre des jeux : les filles seraient forcément des princesses et les garçons des conquérants tueurs de dragons / princes charmants qu’on attend pendant des heures ? (on sait combien le sujet peut devenir brûlant, n’attisons pas les braises de la bêtise)

On retrouve bien là l’esprit impertinent de la petite Zazie qui ne se laisse pas marcher sur les pieds ! Cabocharde mais attachante la miss !

Même si j’ai préféré cet album à celui décrit plus haut, je ne reste pas fan du principe et de l’illustration capturée d’animé.

Enfin on se doute bien que le but ici est de faire plaisir à un enfant qui regarde la série et qui sera content de retrouver les personnages pour une histoire du soir. Mais si on pouvait partir du livre et non de la télé pour rire et rêver….

 

Ed. Nathan, adaptation Lilas Nord, d’après un scénario original de Maud Garnier et David Robert de la série « mademoiselle Zazie » réalisée par Romain Villemaine d’après l’œuvre de Delphine Durand et Thierry Lenain, 29 pages, janvier 2014, prix : 5,95 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : tous ceux énumérés ci-dessus dirons-nous.

 

Bref, pas d'hésitation pour ma part, préférez la série originale de Thierry Lenain et Delphine Durand !

Par exemple : Mademoiselle Zazie a de gros nénés, Mademoiselle Zazie déteste la maîtresse

 

L’avis de Clarabel : ici

Voir les commentaires

L’invitation faite au loup – Christian Oster

13 Février 2014, 16:59pm

Publié par Laure

Illustrations d’Anaïs Vaugelade

 

Le cochon aime bien sortir se promener à la nuit tombée quand tout le monde dort. Mais hélas il rencontre trop souvent le loup, qui n’a bien sûr qu’une envie : le croquer. Le cochon va donc lui proposer un marché : le loup doit se rendre à la ferme passer une épreuve d’intelligence et la gagner, le cochon s’offrira alors à lui pour être mangé, mais s’il la perd, il laissera le cochon en paix définitivement. Ça semble honnête… Il ne devra pas non plus croquer les autres animaux, c’est son sens de l’honneur qui est engagé.

 

L’épreuve est basée sur des jeux de kermesse … et de mots. (Ainsi le loup devra trouver que le paon pane (une escalope), que le chat chatte (sur le net) etc. Le lecteur ricane déjà, car bien entendu, il a déjà compris ce qui arrivera au loup à la toute dernière épreuve (à votre avis, qu’est-ce qu’il fait le loup ? il l…. chut !!)

 

Un roman pour les premières lectures (dès 7 ans) drôle et malicieux, très bien illustré par Anaïs Vaugelade (pauvre loup, il a toujours l’air ridicule ou en piteux état, les scènes de nuit sont imprimées en lettres blanches sur fond bleu, les couleurs sont vives). Un bel ensemble joyeux pour le plaisir des mots (avec une dernière pirouette finale qui ne manque pas de laisser le loup perplexe et le lecteur complice amusé) et pour apprendre en s’amusant ce qu’est le sens de l’honneur et de l’engagement.

 

 

L’école des loisirs, coll. Mouche, octobre 2013, 45 pages, prix : 7 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Anaïs Vaugelade et l’école des loisirs.

Voir les commentaires

L'une et l'autre - Anne Crausaz

29 Janvier 2014, 08:19am

Publié par Laure

Quand on est les meilleures amies du monde, faut-il pour autant en tout point être comme l'autre ? Faire les mêmes choses au même moment, tout partager ? Ne peut-on garder sa singularité tout en cultivant cette belle amitié ?

 

C'est à cette question que répond l'album d'Anne Crausaz qui met en scène deux couleuvres différentes mais néanmoins proches. Il est parfois difficile de ne pas frémir quand on a un tant soit peu d'aversion pour ces bestioles ! Les enfants seront-ils plus spontanés et téméraires ?  L'histoire, poétique, les dessins, soignés, simples, faisant la part belle aux couleurs de la nature et aux animaux que l'on rencontre plus fréquemment chez Anne Crausaz (l'escargot Raymond, le hibou, ...) participent de la beauté de l'album, tout comme la qualité du papier, épais et de belle couleur, mais cela est habituel chez MeMo.

Un bel album sur l’amitié, les différences, l'individualité, la découverte des bonheurs de la vie.

 

MeMo, octobre 2013, prix : 14,50 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Anne Crausaz et éd. MeMo

 

Voir les commentaires

Le livre qui te rend super méga heureux – Françoize Boucher

18 Décembre 2013, 10:13am

Publié par Laure

Le livre qui te rend super méga heureux – Françoize Boucher

Autant j’avais aimé Le livre qui fait les livres même à ceux qui n’aiment pas lire et trouvé drôle Le livre qui t’explique enfin tout sur les parents, autant là je suis restée sceptique. A trop user la corde….

Qu’en est-il du bonheur ? avec le même graphisme et des couleurs flashy, Françoize Boucher se fait ici la coach en bonheur auprès des enfants. Mais le énième degré est tellement poussif ou tiré par les cheveux que le sourire ne naît même pas. Je ne l’ai pas trouvé drôle, juste banal, Constance, 12 ans, l’a trouvé nettement moins bien que les deux précédents (ouais, bof fut son verdict) et ses copines ont exprimé la même déception. Aucun gloussement spontané comme ce fut le cas pour les précédents titres.

En gros pour être heureux, il faut penser positif, partager et sortir de chez soi, avoir des amis, ne pas se prendre au sérieux, tout le monde peut être heureux, il suffit d’avoir la positive attitude, même le « ver super con » fil rouge du livre en bas de page va s’acharner à le démontrer.

Dommage car c’était une série de confiance, qui m’incitera désormais à la prudence. Rabat-joie je suis, donc le bonheur ne connaîtrai pas, si j’en crois ce livre. :-)

 

L'avis de Clarabel auquel j'adhérais entièrement : ici

 

Le livre qui te rend super méga heureux – Françoize Boucher

Nathan, septembre 2013, 112 pages, prix : 10 €

Etoiles : 2/5

Crédit photo couverture : © Françoize Boucher et éd. Nathan.

Voir les commentaires

Pedro Crocodile et George Alligator – Delphine Perret

8 Décembre 2013, 08:48am

Publié par Laure

George l’Alligator rend visite à son cousin Pedro le Crocodile. Il est très énervé, il ne supporte plus qu’on le prenne pour un crocodile, alors qu’il est un alligator, lui ! Pedro lui explique que ce sont les enfants du bout du monde qui les confondent.

- Le monde a un bout ? avec des enfants dessus ? s’étonna George l’alligator.

- Oui, des enfants qui disent n’importe quoi !

Il ne leur en faut pas plus pour aller voir cela de plus près, et leur apprendre de quoi il en retourne, en les mangeant, tiens ! Ils vont finir par en trouver dans une école, et là, … eh bien, savourez ! J’adorais déjà Delphine Perret dans la série « Louis et son loup », elle confirme ici encore son talent et son humour. Texte savoureux, drôle, dessin à la fois sobre et riche (je défie quiconque de ne pas être tenté de colorier certaines des pages de cet album), illustrations qui fourmillent de détails qui ajoutent à l’humour du texte, jeu sur les couleurs savamment orchestré, bref, un régal et un vrai coup de cœur. (et dans tout cela, on a oublié de parler du caïman… chut !)

 

 

Les fourmis rouges, septembre 2013, prix : 16,50 €

Etoiles :

Crédits images : © Delphine Perret et éd. Les fourmis rouges

 

Pedro Crocodile et George Alligator – Delphine PerretPedro Crocodile et George Alligator – Delphine Perret

Voir les commentaires

Mon Américain - Jean-Paul Nozière

5 Décembre 2013, 11:40am

Publié par Laure

L’histoire est racontée par Marina, 14 ans, élève en fin d’année de 4ème dans un collège dijonnais. Un nouvel élève arrive dans la classe, Jérémie Crew, vite surnommé « le Ricain » ou « Obama », car il arrive de Los Angeles, son père est consul et sa mère écrivain. Une situation exceptionnelle pour les élèves de ce collège populaire. D’ailleurs, pourquoi Jérémie est-il scolarisé dans cet établissement, et non dans le collège bourgeois voisin à bien meilleure réputation ?

p. 21 : « Un Américain + un lycée à Hollywood + parler trois langues +un père consul ou un truc du même genre + une mère écrivain = un résultat vachement lourd à digérer, d’où une preuve par 9 évidente : nous devons détester ce garçon qui nous en met plein la vue ».

Le verdict est vite tombé pour les élèves de la classe. Pourtant Jérémie jette son dévolu sur Marina, antillaise et noire, que ses camarades surnomment Blanche-Neige. Ils vont sympathiser. Mais Jérémie intrigue de plus en plus Marina : pourquoi est-il habillé comme un SDF certains jours, et comme un nanti couvert de marques les autres jours ? Pourquoi le numéro de sa rue n’existe-t-il pas ? Tout cela est bien mystérieux…

Et c’est tout l’art de Jean-Paul Nozière, bien connu en auteur de polar également, d’intriguer son lecteur pour ne plus le lâcher. Entre trivialité scolaire (le récit est aussi une tranche de vie d’élèves adolescents avec leur franc-parler, leur comportement) et enquête menée par une Marina qui serait bien en train de tomber amoureuse, l’équilibre est bien tenu. C’est court, ça se dévore, et la réalité qui en découle est un pan tout aussi réaliste de notre société. Efficace !

 

Nathan, coll. « mes années collège », août 2013, 108 pages, prix : 5 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Jérôme Meyer-Bisch et éd. Nathan

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>