Les jardins d'Hélène

litterature jeunesse

La chanson de Richard Strauss - Marcus Malte et Alexandra Huard (ill.)

11 Janvier 2013, 11:06am

Publié par Laure

chanson-de-richard-strauss.jpgDeux petits garçons habitent le même immeuble et sont amis. Ils partagent tout, jeux et bleus aux genoux. Le jeune Richard Strauss (qui n’est pas le musicien, même si l’on pourra y voir des liens antinomiques) est juif, ce n’est pas dit, mais l’illustration et l’histoire le font entendre tout en drame et finesse. La peur s’insinue, enfle et prend de l’ampleur, la voix à la radio, le bruit des bottes, les drapeaux qui remplacent les fleurs sur les balcons, et dans l’illustration, une étoile de David peinte sur un volet, une croix gammée accrochée en étendard : c’est bien de la guerre, des arrestations et de la déportation dont il s’agit.

Un jour Richard disparaît, il ne reste plus que son chien, « moitié blanc / moitié noir / et court sur pattes / C’était un corniaud / un bâtard », et son ami solitaire, avec son violon dont il n’a plus envie de jouer, et cette chanson, la sienne, texte de l’album mais aussi celle de la vieille femme à son volet qui déjà annonçait « Comment faire ? Comment faire ? / On y croit, on espère. / Comme enfer, comme enfer / On ne peut pas mieux faire ».

Le texte, poétique et en chanson est somptueux. Spontanément je l’ai lu à voix haute. L’illustration, à travers des couleurs vives et des détails qui s’inscrivent discrètement, complète parfaitement le texte.

Si l’adulte comprend de suite le contexte, l’enfant lui aura sans doute besoin d’accompagnement, mais c’est cette distance et cette poésie qui font justement la qualité de cet ouvrage, qui n’est pas un « énième » livre sur le sujet, mais une œuvre d’art à part entière, littéraire et artistique.

 

(à partir de 9 ans)

 

Une analyse très juste et quelques images en plus chez Sophie et Fantasia.

 

Sarbacane / Amnesty International, avril 2012, 34 pages, prix : 15,50 €

Etoiles : stars-4-5__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Alexandra Huard et Sarbacane éd.

Voir les commentaires

Coquillages et petit ours – Benjamin Chaud

25 Décembre 2012, 20:14pm

Publié par Laure

 

coquillages-et-petit-ours.jpgA chaque fois que je veux parler de ce livre de Benjamin Chaud, je me trompe en commençant par « coquillette » : ma Mosquito a grandi avec sa fée coquillette et le pomelo partagé avec Ramona Badescu. De petit ours il existait déjà un titre, une chanson d'ours, que je n'ai pas lu. Si j'ai bien compris toutefois, celui-ci en est une nouvelle aventure, qui démarre où la précédente s'achevait.

 

extrait-b-chaud.JPG
© benjamin chaud et éd. Helium


Petit ours est donc sur le toit de l'opéra avec son papa ours, et pour se protéger du froid, ils vont se réfugier dans un grand magasin parisien. Au milieu des autres peluches, papa ours et petit ours s'endorment. Mais petit ours est acheté par un petit garçon et c'est le début d'une grande aventure car à son réveil, papa ours n'aura de cesse de retrouver son petit. Et même si pour cela il faut prendre le train, le bateau, parcourir le monde...

Quelle richesse dans cet album : on peut le relire cent fois, on y verra toujours de nouvelles choses, on y inventera d'autres histoires à partir d'un détail, on réalisera que de l'hiver parisien on est passé au soleil de l'hémisphère sud sans même y prendre garde, l'enfant jouera à chercher petit ours et son papa dans la multitude de détails à chaque double page, l'adulte sourira de quelques références, et la complicité adulte / enfant ne cessera d'en grandir. Le très grand format (37 cm), le beau papier, les couleurs et détails foisonnants de l'illustration participent aussi de la qualité de l'album.

Une très belle découverte.

(et on a même trouvé Pomelo !)

extrait-pomelo-dans-coq-b-chaud.JPG© benjamin chaud et éd. Helium

 

 

Helium / Actes Sud, septembre 2012, prix : 14,90

Etoiles : stars-4-5__V7092073_.gif

crédit photo couverture : © benjamin chaud et éd. Helium

Voir les commentaires

Hercule, attention travaux ! – Emmanuel Trédez, ill. de Robin

21 Décembre 2012, 10:08am

Publié par Laure

hercule attention travauxHercule, neuf ans, arrive dans une nouvelle école suite au déménagement de ses parents pour raisons professionnelles. A chaque fois c’est pareil : tout le monde se moque de son prénom : Hercule, ridicule ! Ses parents lui expliquent l’origine de son prénom et lui donnent un livre sur les douze travaux d’Hercule, demi-dieu de la mythologie romaine. Lui qui n’aime pas lire (à part des BD) trouve le livre passionnant.

Mais pour être accepté dans la bande des Alligators, il va devoir affronter et réussir un certain nombre d’épreuves. Et s’il renouvelait les douze travaux d’Hercule adaptés au goût du jour ?

L’histoire permet donc de se remémorer (ou de découvrir) brièvement ces douze travaux et l’application toute moderne qu’en ont trouvé les enfants de la bande. Hercule se prête au jeu tant il est désireux de faire partie du clan.

Une fois compris le principe (et l’on se doute que le jeune Hercule réussira), le lecteur adulte s’ennuiera probablement un peu, mais rappelons que le roman s’adresse à des enfants (à partir de 8/9 ans) qui seront peut-être ravis de découvrir les bêtises et autres interdits bravés par cette troupe de jeunes garçons.

Les dessins de Robin rythment bien le texte (imprimé en assez gros  caractères) et m’ont rappelé ceux de Serge Bloch des Max et Lili.

Cette lecture gagnera sans doute à être enrichie par celle des vrais travaux d’Hercule, dont il existe un certain nombre de versions pour la jeunesse. Hercule, attention travaux ! peut se révéler un sympathique roman passerelle pour attiser la curiosité des plus jeunes ?

 

 

 

Nathan, août 2012, 153 pages, prix : 4,95 €

Etoiles : stars-3-0__V7092079_.gif

Crédit photo couverture : © Robin et éd. Nathan

 

Ce titre fait partie de la sélection des Embouquineurs 2013 pour les classes de CE2, avec les 4 autres titres suivants :

 

le bal des sorcières  lulu et le brontosaure  tiens bon tico  tresor de m ziane

Voir les commentaires

Le trésor de M. Ziane – Jean-Michel Payet, ill. par Mélanie Allag

20 Décembre 2012, 18:02pm

Publié par Laure

Ce titre est le 1er d’une série : Les enquêtes de Scarlett et Watson

 

tresor-de-m-ziane.jpgScarlett, onze ans, en classe de sixième, trouve toujours un prétexte pour mener une enquête. Alors qu’elle prépare un gâteau au chocolat pour l’anniversaire de sa mère qui rentre tard du travail, elle remarque qu’il lui manque un œuf. Va-t-elle monter au studio de sa sœur Garance, vingt ans, qui habite deux étages au-dessus et écrit des romans policiers (avec un héros qui s’appelle Earl Grey) ? Non sa sœur n’a jamais rien dans son frigo, autant aller directement chez M. Ziane, l’épicier qui tient le magasin  « le pays du soleil ». Monsieur Ziane est contrarié car son précieux livre « le manuel de l’épicier » a disparu. Il l’avait encore le matin même lorsque ses trois amis, Auguste, Adrien et Joseph, lui ont rendu visite. Mais peut-il soupçonner ses amis ?

Scarlett va mener l’enquête avec son gros matou roux, Watson.

p. 13 : « Watson est fainéant, gourmand tendance glouton, relativement égoïste, franchement crâneur, mais c’est mon chat. Et je l’aime. Surtout depuis le jour où nous nous sommes rendu compte que nous avions le pouvoir de parler ensemble. »

Une lecture bien adaptée aux jeunes lecteurs de 8-9 ans (un vocabulaire simple, de tous les jours, frais et vif), avec une liste des indices résumés sous forme de post-it au début de chaque chapitre, et un cheminement qui déroule bien le fil de l’enquête policière. Au fil du texte, des petites notes renvoient aux illustrations : texte et dessins jouent la complémentarité jusque dans l’enquête.

Avec un peu de logique et de déduction (et un papier un crayon s’il le souhaite, à la manière des jeux sous forme de tableaux que l’on peut trouver dans les magazines : 3 suspects, 3 prénoms, des indices, oui / non, etc.) le lecteur pourra arriver à la même conclusion que Scarlett : le coupable est démasqué. C’est même un peu le principe : que le lecteur essaie de trouver lui-même la solution, avant Scarlett. Avec en prime, cerise sur le gâteau (au chocolat), une petite surprise finale.

 

Milan poche cadet polar, janvier 2012, 39 pages, prix : 5,50 €

Etoiles : stars-3-5__V45687331_.gif

Crédit photo couverture : © Mélanie Allag et éd. Milan.

 

Fait partie de la sélection des Embouquineurs 2013 / classes de CE2 avec ces 4 autres titres :

 

lulu et le brontosaure  le-bal-des-sorcieres.jpg  tiens-bon-tico.jpg  hercule-attention-travaux.jpg

 

 

Voir les commentaires

Raymond : trop la honte ! – Romain Gadiou et Sébastien Tiquet (ill.)

14 Décembre 2012, 10:43am

Publié par Laure

raymond-trop-la-honte.jpgMes enfants ayant bien grandi, je ne suis plus très au courant des programmes de la chaîne Gulli, mais les demandes récurrentes des enfants de la bibli me permettent de rester à peu près informée .

 

Raymond est donc avant tout un personnage de série d’animation, mais son succès l’a promu au rang de l’écrit, et si je ne suis pas fan habituellement des adaptations papier qui ne sont en général que de purs dérivés marketing, j’ai découvert là un petit personnage qui a du caractère dans un ouvrage qui a tout pour plaire aux enfants.  A mi chemin entre le roman illustré et la BD (texte entremêlé de bulles et histoire se terminant toujours par une pleine page illustrée), ce premier recueil rassemble sept petites histoires autour du thème de la honte.

Quand on est un petit garçon roux à lunettes, les moqueries ne manquent pas à l’école. Et quand on vous pique vos lunettes dans les vestiaires de la piscine et qu’on vous tend à la place un slip de bain que vous mettez en lieu et place des lunettes, il y aurait de quoi en pleurer ; mais l’humour sauve de toutes les situations et Raymond lance bien malgré lui la mode du slip sur la tête, mode qui va faire fureur ! (et permettre quelques réflexions sur la moquerie, les phénomènes de masse qu’on suit comme des moutons, les photos envoyées sur facebook par les camarades, etc.)

Toutes les saynètes sont drôles, ont une longueur adaptée pour les jeunes lecteurs (à partir de 7 - 8 ans), c’est frais et enjoué : un succès mérité.

 

 

Nathan, juin 2012, 96 pages, prix : 9,90 €

Etoiles : stars-4-0. V192553758

Crédit photo couverture : © Sébastien Tiquet et éd. Nathan

Voir les commentaires

Le problème avec Noël - Agnès de Lestrade

1 Décembre 2012, 07:27am

Publié par Laure

Illustrations de Clémence Pollet

 

pb-avec-noel.jpgDepuis que Cerise a perdu sa maman dans un accident, les fêtes de Noël, ce n’est plus pareil. Malgré toute la bonne volonté de sa tante Nina, sœur jumelle de sa mère, c’est encore plus douloureux, tant la ressemblance physique est flagrante.

p. 25 : « Nos cœurs étaient aussi lourds que la voiture chargée de cadeaux. Quand quelqu’un qu’on aime est mort, chaque fête se transforme en couteau tranchant. »

Et « le problème avec Noël, c’est qu’il a lieu chaque année » (p. 31)

Alors quand la météo s’en mêle et qu’un paquet d’automobilistes se retrouve coincés la nuit du réveillon, hébergés dans une salle des fêtes au milieu de nulle part, la donne n’est plus la même. Les râleurs obnubilés par leur petite personne râlent, les vieux résignés à leur solitude trouvent un échange inattendu, et la magie de Noël finit par opérer entre solidarité et fraternité. Un peu de bon sens détaché du clinquant et de la surconsommation, de vraies valeurs humaines remettent un peu de joie au cœur de Cerise, qui n’en oublie pas pour autant sa peine, mais l’accepte mieux.

Un petit roman sympathique, aux illustrations qui prennent bien le relais du texte et s’y mêlent (principe de la collection ZigZag qui joue aussi sur les couleurs d’impression, blanc sur noir et noir sur blanc), sans que ce soit un coup de cœur, car peut-être trop évident et attendu, du moins pour un lectorat adulte, mais n’oublions pas qu’il est avant tout destiné aux 8-12 ans. Rafraichissant, donc.

 

Rouergue, coll. Zigzag, octobre 2012, prix : 7 €

Etoiles : stars-3-0__V7092079_.gif

Crédit photo couverture : © Clémence Pollet et éd. du Rouergue

Voir les commentaires

Mais qui veut la peau des ours nains ? - Emile Bravo

29 Novembre 2012, 09:55am

Publié par Laure

peau-des-ours-nains.jpg

 

Au texte et au dessin, l’excellentissime Emile Bravo. Mi BD mi album, c’est reparti pour une nouvelle aventure avec nos sept ours nains, que nous avions laissés, dans le dernier album, devant la télé, cette boîte magique qui hypnotise. Ils sont en train de regarder Barbe-Bleue quand pouf, Blanche-Neige excédée par leur fainéantise, rend son tablier : plus question de faire le ménage et la cuisine chez cette bande de paresseux qui ne veulent même plus sortir chercher à manger. Elle les abandonne seuls et effrayés, et part en quête de son prince charmant. Bigoudis sur la tête et mules roses à oreilles de lapin aux pieds, c’est pas gagné, quand soudain dans la forêt, elle croise une autre princesse tout aussi étrange : peau d’âne, qui fuit son père qui veut l’épouser…

Échange de bons procédés, Peau d’Âne se présente comme nouvelle femme de ménage chez les ours nains… et l’aventure ne fait que commencer, on va en croiser du beau monde sorti des contes ! (large place aux musiciens de Brême entre autres)

Que dire sinon que ce livre est un indispensable, un incontournable, un régal avec un éclat de rire garanti à chaque page ?

Emile Bravo manie avec talent l’humour, un vocabulaire décalé tantôt classique tantôt familier qui donne un savoureux gloubi boulga. C’est bourré de références, de détails rigolos dans l’illustration, de répliques qui pourraient devenir culte, c’est intelligent, ça se dévore – et surtout ça plait - à tout âge !

 

 

Seuil jeunesse, septembre 2012, 48 pages, prix : 12 €

Etoiles : stars-5-0__V7092072_.gif

Crédit photo couverture : © Emile Bravo et éd. du Seuil

Voir les commentaires

Brigitte la brebis qui n’avait peur de rien – Sylvain Victor

2 Novembre 2012, 10:46am

Publié par Laure

brigitte la brebisIl y a quelques années, j’avais travaillé avec des élèves de CP sur Michel le mouton (qui n’avait pas de chance), ce dernier faisant alors partie de la sélection des Incorruptibles. Les enfants l’avaient adoré, et avaient bien perçu tout le détail de l’illustration, qui révélait qu’en fait, Michel le mouton, il avait sacrément de la chance, contrairement au reste du troupeau. Ils avaient aimé aussi qu’à la fin Michel rencontre Brigitte, une brebis qui comme lui adorait les framboises.

4 ans plus tard, Sylvain Victor nous offre une nouvelle version de l’ histoire, du point de vue de Brigitte cette fois, qui elle, n’a peur de rien. Je ne vous dis pas les cris de joie des élèves quand ils ont vu Brigitte à la bibliothèque. Pourtant ils ont grandi depuis Michel, mais il reste bien ancré dans leur parcours affectif de lecteurs.  

michel-le-mouton.jpg

Ainsi donc le vert de Michel laisse la place au rose de Brigitte et de ses framboises. Le texte est donc imprimé dans le même rose que la couverture (il l’était en vert pour Michel), la construction graphique de l’album est similaire, mais cette fois, c’est Brigitte la reine de l’aventure. « Depuis quelques jours, les brebis sont très nerveuses. On dit qu’il est de retour… » Lui, c’est le loup bien sûr, et la peur a envahi le troupeau. Faut-il se cacher ? D’où vient le danger ? Alors que ses copines fuient (et n’ont pas de chance), Brigitte, elle, cède à la gourmandise des framboises juteuses. Et elle en mange tellement que… chut, c’est un ressort amusant du livre ! Perdue, triste et seule, les pages s’assombrissent. Mais le jour se lève et quelqu’un vient lui demander « Mais tu n’es pas un nuage, toi ?!» La boucle est bouclée avec le superbe Michel, deux albums qui vont de pair, et qui feront assurément le bonheur des enfants à partir de 5 ans (et de leurs parents !)

  

Ed. Thierry Magnier, mai 2012, prix : 12,50 €

Etoiles : stars-5-0__V7092072_.gif

Crédit photo couverture : © Sylvain Victor et éd . Th. Magnier

 

 

Voir les commentaires

Maxi quiz junior – Cécile Jugla (texte) et nombreux illustrateurs

23 Octobre 2012, 18:12pm

Publié par Laure

 

maxi-quiz-junior.jpgVoici un livre-jeu fort sympathique quand on a un voyage en train à faire avec des enfants, ou comme cela sans raison à la maison, juste pour s'amuser – et apprendre plein de choses au passage !


Il existait déjà une version à partir de 9 ans, voici celle destinée aux 4-8 ans. 620 questions regroupées par thèmes (les animaux, les plantes, notre corps, le monde, sciences et inventions, l'histoire, et sports et loisirs). Plusieurs doubles pages par thème, chacune comportant 2 niveaux : la page de gauche comprend les questions pour les 4-6 ans, celle de droite pour les 7-8 ans, et sur chaque page, une question adultes, pour mettre les parents à contribution.

Personnellement je ne me suis pas intéressée du tout au côté gadget du jeu (les petits curseurs à faire monter, la roue à tourner), c'est le genre de détail qui pour moi n'apporte rien (et risque de ne pas résister bien longtemps à la manipulation des petites mains), mais pourquoi pas si ça plait aux enfants. (Les différentes règles du jeu possibles sont expliquées en début d'ouvrage.)

Ma fille y a passé des heures, picorant des questions au hasard, au fil des pages et du feuilletage, et on a passé de bons moments ensemble (elle a réussi à me coller sur quelques questions adulte!)

La réponse aux questions apparaît dans une bulle rouge magique, à déchiffrer avec une pastille révélatrice, accrochée à un ruban (bonne idée, sinon ce serait vite perdu!)


maxi-quiz1.JPG

 

maxi-quiz2.JPG

Les illustrations sont toutes très sympas, pleines de petits détails amusants, et la mise en page est bien vue. Bref, un bon investissement ou une bonne idée cadeau.

 

Nathan, octobre 2012, 127 pages, prix : 14,90 €

Etoiles : stars-4-5__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Nathan

Voir les commentaires

Bonbek (revue trimestrielle – automne 2012)

19 Octobre 2012, 18:32pm

Publié par Laure

 

bonbek.JPG

 

Bonbek est une revue trimestrielle haut de gamme (un peu comme les revues littéraires ou d'infos générales qu'on trouve en librairies pour les parents) qui a le mérite d'être originale et de qualité. Mosquito, ma teste-tout en jeunesse, a été séduite d'emblée.

Le dernier Bonbek sorti, publié par les éditions Mango, a pour thématique les Monstres. Histoire courte sans texte, histoire longue bilingue (texte en français ET en anglais), découpages, coloriages, jeu des différences, pages déco, recettes de cuisine, le tout dans des couleurs vives, des illustrations qui sortent des sentiers battus, c'est bien vu.

 

bonbek1.JPG

 

bonbek2.JPG

 

bonbek3.JPG

Si le contenu mérite le détour, j'ai des doutes néanmoins sur le public cible et le concept un peu « bobo » : 11,90 €, c'est pas donné, même si le papier épais, le format, le contenu sont de qualité (possibilité d'abonnement pour 47,80 € , 4 numéros par an), mais surtout, c'est un peu réservé aux gens de la ville, et de préférence la grande ville : je ne me vois pas expliquer à mes jeunes lecteurs de bibliothèque rurale que ce truc-là s'achète dans les « concept stores », musées, magasins de mode, librairies (quand même) quand déjà ici on peine à trouver à autre chose que la PQR (le journal local, PQR pour presse quotidienne régionale) et que les parents pensent que les livres s'achètent à Super U, la première librairie étant de toute façon à plus de 30 km. Enfin on peut l'acheter sur Internet aussi. Alors oui le « truc » est sympa, mais la diffusion « conceptuelle » en fait un produit de niche, du moins c'est mon avis. (Je sais, les prix élevés en presse jeunesse s' expliquent par l'absence de publicité (on s'interrogera sur les marques citées en page rédactionnelle déco) mais je pense que c'est un frein important pour l'achat d'une revue, même si le prix est justifié qualitativement). Un abonnement peut être une bonne idée cadeau pour votre neveu ou nièce, histoire de montrer qu'il n'y a pas que Dora dans la vie hein

 

coloriages-bonbek.JPG

Dans le même esprit mais plus abordable (6 €, mais diffusion sélective idem) un premier hors-série « coloriages », avec de grandes pages qui se déplient, 4 planches thématiques recto-verso avec une multitude de détails, un petit plus façon où est Charlie avec le petit détail à trouver, Mosquito pourtant déjà grande a beaucoup aimé aussi. De quoi occuper les enfants pendant des heures, dans un esprit artistique certain (des illustrateurs variés et audacieux). A suivre, car je suis curieuse sur la pérennité du titre.

 

coloriages2-bonbek.JPG

coloriages3-bonbek.JPG

 

coloriages5-bonbek.JPG

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>