Les jardins d'Hélène

litterature jeunesse

La fille de la 6e K – Emmanuelle Cabrol, ill. de Violaine Leroy

29 Novembre 2011, 14:44pm

Publié par Laure

fille-de-6k.jpgParce qu’elle avait connu la même solitude en arrivant dans sa nouvelle école l’année précédente, Mathilde, qui entre à présent en 6ème, tente de se rapprocher de Suzon, une nouvelle élève qui reste seule en classe et dans la cour. Mais contre toute attente, Suzon la rabroue et ne veut pas de sa sympathie. Mais cette élève intrigue Mathilde : elle est habillée de vieux habits, ne mange pas à la cantine mais seulement un sandwich sur un banc … pourtant, lorsqu’elle la suit un soir, elle semble habiter une grande et riche propriété…

Il n’en est rien bien sûr mais Suzon a sa pudeur et son honneur, et elle ne veut pas crier sa pauvreté et la situation précaire de son père sur tous les toits. C’est une belle histoire toute simple (qui bien sûr finit bien) mais qui ouvre l’esprit des enfants à l’idée qu’il faut connaître avant de juger, que les apparences peuvent être trompeuses, et que la tolérance vaut bien mieux que toutes les arrogances.

Les illustrations colorées de Violaine Leroy offrent une respiration dans le texte, qui peut être lu dès 8-9 ans. Ma fille de 10 ans a beaucoup aimé.

 

Milan poche cadet, tranche de vie, juin 2011, 61 pages, prix : 5,90 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Violaine Leroy et éd. Milan jeunesse.

Voir les commentaires

Mes 10 premiers tableaux - Marie Sellier

18 Octobre 2011, 16:05pm

Publié par Laure

mes-dix-premiers-tableaux.jpg

 

Les documentaires pour les enfants portant sur l’art et la peinture sont de plus en plus nombreux et c’est tant mieux. On connaissait l’excellente collection de chez Palette (l’Art et la Manière), les démarches éditoriales se multiplient chez tous les éditeurs, et s’adressent aux enfants de plus en plus jeunes, le côté ludique permettant souvent une approche simple.

Mes dix premiers tableaux peut s’adresser aux enfants dès 3-4 ans, le principe est simple mais efficace : on compte de 1 à 10, et on découvre à chaque fois un tableau. Chaque chiffre est comme découpé dans le tableau et posé sur une page de couleur, coté gauche, côté droit, un rond découpé (et ainsi de suite, on va jusqu’à 10), laissant entrevoir des détails du tableau en question. Ainsi on verra 1 chat, 2 yeux, 3 enfants, 4 trous noirs, etc. jusqu’à 10 lumières dans le noir. On tourne la page découpée, pour trouver en page de gauche, un texte ludique ou poétique sur le tableau, et en page de droite, le tableau en pleine page.

Les deux yeux de la Joconde sont les plus reconnus par les enfants !

On trouvera :

1-     Louise Vermet enfant, de Géricault

2-     La Joconde, de Léonard de Vinci

3-     Le repas, de Paul Gauguin

4-     Disques, de Robert Delaunay

5-     Le printemps, de Giuseppe Arcimboldo

6-     Paysage aux oiseaux jaunes, de Paul Klee

7-     La mer du Havre, de Paul Dufy

8-     Footballeurs, de Picasso

9-     Le charmeur de serpents, du Douanier Rousseau

10-  La nuit étoilée, de Vincent Van Gogh.

 

On regrettera peut-être l’absence de courtes notices sur les artistes et les œuvres : dates, contexte, mouvement artistique… pour l’adulte lecteur !

Mais on apprécie aussi le jeu du texte sur la page : vagues, ronds, sourire, les mots suivent souvent l’idée du tableau.  

 

Nathan, septembre 2011, 48 pages, 25 x 25 cm, prix : 13,90 €

Etoiles : stars-3-5__V45687331_.gif

Crédit photo couverture : © Nathan, montages et détails à partir des tableaux reproduits dans le livre.

Voir les commentaires

Personne ne bouge - Olivier Adam

15 Octobre 2011, 10:13am

Publié par Laure

personne-ne-bouge.jpgAntoine est en train de faire ses devoirs dans la cuisine pendant que sa mère épluche des carottes quand tout à coup tout se fige autour de lui : silence total, plus personne ne bouge, le temps semble arrêté. Lui peut continuer à aller et venir à son gré, il est comme invisible pour les autres. Cet étrange phénomène va se reproduire plusieurs fois, et le mettre parfois dans des situations embarrassantes, car il peut en profiter pour quitter la classe, tricher à la dictée, aller visiter la chambre de la petite voisine pour qui son cœur bat en secret.

Pas facile de se confier et d’expliquer ce qui se passe : ses camarades le prennent pour un fou. Mais quand Léa va pouvoir partager ce temps secret et magique avec elle, bien des possibles s’ouvrent.

Ne cherchez pas d’explication sur la nature du phénomène (il n’y en aura pas), mais laissez vous simplement porter par l’invitation à l’imaginaire et à la rêverie de ce texte. C’est frais et léger, délicat, c’est aussi une belle déclaration d’amour à la nature (le bord de mer, et tous les petits animaux qui y grouillent), sans oublier le cœur qui bat pour un premier amour.

 

Etonnamment l’éditeur n’a pas choisi de collection pour la publication de ce roman, aucune mention d’appartenance en « Neuf » ou en « Médium », peut-être parce qu’on est dans l’entre deux, que les bons textes n’ont pas de limite d’âge, de toute façon. Je le vois plus dans l’enfance, autour de 9-10 ans, et au-delà.

 

L’Ecole des Loisirs, septembre 2011, 91 pages, prix : 9,80 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Gwen Le Gac et l’école des loisirs

(image ici erronée d’ailleurs puisqu’elle laisse apparaître la collection Neuf qui n’est pas sur le livre en réalité)

Voir les commentaires

Pas question ! - Emile Jadoul

8 Octobre 2011, 06:14am

Publié par Laure

pas-question.jpg

 

Revoici Léon, le petit pingouin déjà rencontré dans Gros pipi. Cette fois, Léon a beaucoup de mal à s’endormir. Il a surtout envie de jouer, et de ne pas se coucher… seul ! « Compte les étoiles » propose son papa. Mais ça ne marche pas. Par la fenêtre de sa chambre dans l’igloo, Léon voit son ami Francis, le poisson, il n’a pas sommeil non plus… mais il a de la chance lui, il peut dormir avec son papa et sa maman dans le vaste océan !

Léon va tout essayer pour rejoindre le lit parental, mais « pas question ! » s’énerve papa excédé. « Chacun dans son lit ! », un point c’est tout. Ah bon, chacun dans son lit ? Je vous laisse découvrir la chute facétieuse trouvée par le petit Léon !

La simplicité est encore le meilleur des discours : nul doute que cet album deviendra le favori des petits qui en réclameront la lecture inlassablement, (tiens, à quand un album sur les parents qui sont épuisés de lire tous les soirs la même histoire ? mais c’est signe que c’est un grand bonheur rassurant pour les enfants)

Un thème qui fera donc sourire les parents et une histoire douce et amusante qui tentera de faire passer le message aux petits : non on ne dort pas avec papa et maman !

 

(dès 2 ans)

 

L’école des loisirs, septembre 2011, prix : 11 €

Etoiles : stars-4-5__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Emile Jadoul et l’école des loisirs

Voir les commentaires

L'enfant - Colas Gutman

7 Octobre 2011, 06:29am

Publié par Laure

Illustrations de Delphine Perret

 

l-enfant-gutman.jpgLéonard est un petit garçon de la ville qui aime « marcher sur les trottoirs, sauter sur les bancs, aller au cinéma et courir après les pigeons ». Mais ses parents adorent la campagne et l’y emmènent se promener tous les week-ends. C’est nul la campagne, on ne peut « rien faire à part : admirer. Admirer c’est pareil que s’ennuyer mais avec les yeux grand ouverts. »

Et voilà Léonard qui s’aventure sur un sentier, et rencontre un mouton, une poule, une vache… Tous vont lui demander à quoi il sert, pour toujours arriver à la conclusion qu’un enfant ça ne sert à rien, alors qu’eux au moins, ils fournissent de la laine, du lait, des œufs…

Alors puisqu’un enfant ça ne sert à rien, apportons-le à croquer au loup. Mais Léonard n’a pas peur du loup, c’est un enfant de la ville, (faut suivre quoi !), il a peur des chiens. Et l’auteur de nous offrir une scène revisitée des célèbres répliques du petit chaperon rouge.

 

Ah la la, je pourrais vous raconter tout le livre, tant il est délicieux et drôle du début à la fin. Les petites phrases font mouche, les illustrations toutes simples apportent un petit plus sympathique, et l’histoire joue sur les peurs et les grands questionnements avec humour !

Un régal.

 

(Dès 6-7 ans en lecture autonome, et avant si c’est papa ou maman qui lit l’histoire !)

 

L’école des loisirs, coll. Mouche, septembre 2011, 37 pages, prix : 7 €

Etoiles : stars-5-0__V7092072_.gif

Crédit photo couverture : © Delphine Perret et l’école des loisirs.

 

 

Voir les commentaires

A mort la mort – Frédéric Kessler

27 Septembre 2011, 14:00pm

Publié par Laure

a-mort-la-mort.jpgLéopold Sinécure, 11 ans, vient de perdre son grand-père. Le décès est annoncé par le croque-mort du village, Albert Nuizzard, marié à la sage-femme Joséphine, qui avec le même roulement de tambour, annonce les naissances. C’est le cycle de la vie.

Mais Léopold ne l’entend pas de cette façon : il ne comprend pas à quoi sert la mort, sinon à faire pleurer les gens, il décrète alors, avec son copain Alphonse « La mort ne sert à rien. A mort la mort. » Mais à chaque fois qu’ils prononcent cette phrase, des événements étranges se produisent, tels que décrits dans le grand livre des croque-morts, trouvé chez Albert : « Malheur à ceux qui auront pour projet de tuer la mort, car elle les rejoindra à pas de géant, dans un cliquetis infernal pour cracher sur les insolents son haleine létale. »

Mais Léopold réussit à convaincre autour de lui, et les villageois (à l’exception du couple Nuizzard) pactisent avec la grande Faucheuse : elle les oublie, les laisse tranquilles, en contrepartie, tout est figé : plus rien ne pousse, il n’y a plus ni fruits ni légumes ni végétaux, et les humains ne grandissent plus, et ne se reproduisent plus.

Si cela semble séduire au départ, les villageois se rendent vite compte … qu’il s’ennuient terriblement et regrettent beaucoup de choses du temps d’avant !

J’ai beaucoup aimé ce court roman, qui fait se poser aux enfants plein de bonnes questions, ils ne s’y sont pas trompés d’ailleurs, car l’éditeur offre en fin d'ouvrage quelques extraits des échanges entre les élèves et l’auteur, dans le cadre du projet dans lequel s’est inscrit ce livre : « le feuilleton des Incorruptibles ». Chaque semaine l’auteur envoie un nouveau chapitre aux groupes d’élèves participants, et ces derniers lui posent des questions et peuvent influer sur l’histoire.

L’idée est de faire pénétrer les enfants dans les coulisses de la création, de l’écriture d’une histoire à sa publication.  

J’ai aimé aussi le côté imaginaire de l’histoire, les déclarations à l’ancienne à la façon des contes (il n’y a pas d’époque définie, on nous dit juste que c’était « il y a très longtemps, dans un pays qui n’existe plus aujourd’hui »), le cheminement de la réflexion de Léopold, têtu, mais qui rencontrera celle qui le fera changer d’avis….

Une belle découverte, une collection à suivre, très accessible, pour les 8-11 ans.

 

Lu aussi par Fantasia (et sa maîtresse), et Clarabel, ... 

 

Ed. Thierry Magnier, coll. Le feuilleton des Incos, 94 pages, mai 2011, prix : 4,95 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : ed. Thierry Magnier

Voir les commentaires

Le petit Gus en grandes vacances – Claudine Desmarteau

23 Août 2011, 13:29pm

Publié par Laure

petit-gus-en-grandes-vacances.jpgLe petit Gus est de retour ! (même si j’arrive un peu tard, les grandes vacances ne sont pas encore finies !) Cette fois, voici venu pour lui l’heure du passage en 6ème, mais d’abord, un truc dont il faut absolument profiter : LES GRANDES VACANCES !

J’avais beaucoup aimé le 1er tome, le second m’avait un peu déçue, ce dernier me séduit à nouveau ! Même verve (si vous cherchez un langage académique, passez votre chemin), même humour, même acuité dans l’observation alentour. Le petit Gus porte un regard acéré et particulièrement juste sur le comportement des adultes au volant, et rien à voir, la chasse aux mulots de son chat ! Belles réflexions également sur le problème des algues vertes en Bretagne et de l’élevage intensif, et belle visite guidée de la Corse, on en redemande ! Mais Gus n’oublie pas d’être un enfant, qui rigole avec son cousin Eliott, qui se moque de l’attitude de ses frère et sœur adolescents, et qui n’a pas sa langue dans sa poche.

 

Une valeur sûre pour les 9-12 ans, et au-delà pour ceux qui veulent !

 

Albin Michel, mai 2011, 156 pages, prix : 12,90 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Claudine Desmarteau et éd. Albin Michel

Voir les commentaires

Le livre qui fait aimer les livres (même à ceux qui n'aiment pas lire!) - Françoize Boucher

7 Août 2011, 16:47pm

Publié par Laure

 

le-livre-qui-fait-aimer-les-livres.jpgChoisi par Mosquito lors de notre journée à Paris (et l'on sait combien Mosquito a peur des gros livres), ce p'tit bouquin a été dévoré par tous les individus de sexe féminin de la maisonnée (l'individu de sexe mâle ayant décidé de nous snober avec son Zarathoustra), provoquant assurément des sourires, voire même de francs éclats de rires en ce qui me concerne.

Le plus difficile étant maintenant d'en parler sans avoir envie de recopier tous les bons mots, il faudrait recopier l'intégralité du livre !

S'ouvrant sur la silhouette détachable de Marc Page (qu'il faut balader de livre en livre sinon il déprime), cet opus a pour objectif de dédramatiser la lecture en assénant quelques vérités mais aussi en truffant son propos de « grand n'importe quoi » hilarant qui fait mouche !

Et on rit, je vous le garantis. L'auteur n'oublie pas de rappeler qu'on a aussi le droit de ne pas aimer lire, et qu'on ne deviendra pas pour autant un gros blaireau. Mais que si on ne lit que des mauvais livres (genre «  tout sur les animaux domestiques des pipoles », préfacé par Bob, le hamster de Madonna), on court quand même le risque de devenir « débile profond ».

Beaucoup d'allusions aussi à la pérennité du livre et à son autonomie face au livre numérique par exemple, et aux consoles en général.

Livre ovni dans sa forme (dessins, annotations, couleurs flashy), c'est une pépite d'humour et de bon goût à mettre entre toutes les mains (néanmoins avant 8 ans, je ne suis pas sûre que l'enfant en perçoive tout le sel !)

 

(à mettre en parallèle avec l'opération estivale annuelle de l’Éducation Nationale qui a offert les neuf Contes de Perrault à tous les enfants entrant en CM2 en 2011/2012 en n'omettant pas de les traumatiser en leur demandant de le rapporter à la rentrée pour vérifier qu'ils l'ont lu – quelques questions seront posées et l'état du livre regardé pour vérifier qu'il a été ouvert (sic). No comment. Faut-il préciser que Mosquito est anéantie devant sa sinistre couverture et qu'elle ne sait pas à quel point elle doit un peu l'abîmer pour prouver qu'elle l'a lu. C'est le calvaire de son été, elle le trimballe partout, entre quelques titres de ses romans équestres parce que c'est les vacances tout de même faut pas déconner. Même si je reconnais que beaucoup d'enfants aujourd'hui ne connaissent des contes que les DVD de Disney (je le constate tous les jours au travail), je ne suis pas sûre que cette démarche aide beaucoup. Fin de la parenthèse. #pas taper)

 

 

Nathan, mars 2011, (non paginé [100 p.]), prix : 9,95 €

Etoiles : stars-5-0__V7092072_.gif

Crédit photo couverture : © Françoize Boucher et éd. Nathan.


Voir les commentaires

Plouf, Splat - Rob Scotton

20 Juillet 2011, 09:55am

Publié par Laure

Traduit de l’anglais par Rose-Marie Vassalo

 

plouf-splat.jpgRob Scotton continue d’évoquer le quotidien et les soucis des petits à travers le personnage drôle et décalé de son chat (un peu rectangulaire le chat !) Splat. Après la rentrée des classes, et Noël, voici la fameuse sortie scolaire à la piscine, source de stress.

Le matin, Splat a déjà du mal à se réveiller, car le soir son ami Grouff doit venir jouer chez lui, Grouff le chat qui lui mange tous ses poissons-bonbons et lui casse ses jouets, l’horreur ! Sa maman lui demande de prendre son bain, ce qu’il déteste par-dessus tout : « L’eau, c’est horrible ! Ça fait froid partout et en plus, c’est mouillé. » Alors quand plus sa maman lui rappelle qu’aujourd’hui il va à la piscine avec l’école, sa journée commence vraiment très mal ! On découvre les téméraires et les craintifs, et Splat remarque que son ami Grouff aussi a peur de l’eau. Mais l’amitié triomphe, on s’entraide, on s’encourage, et finalement, l’eau c’est pas si horrible ! (mais c’est toujours un peu mouillé quand même).

Un nouveau régal de Rob Scotton dans la série de Splat le chat, dont je suis fan. Ah la double page devant le bassin où chacun a un splendide maillot sauf Splat qui a … oublié le sien ! Et les détails à observer, comme le marquage de la profondeur du bassin : « pas trop profond », « un peu profond », « oh oh ! »

Un album gai et coloré pour rassurer les petits : l’eau ça s’apprivoise et on peut s’y amuser follement !

  

splat-piscine.JPG

© Rob Scotton et éd. Nathan

 

Nathan, juillet 2011, 40 pages, prix : 12,90 €

Etoiles : stars-4-5__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Rob Scotton et éd. Nathan

Voir les commentaires

Le baby-sitting de Rita et Machin – Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec

30 Juin 2011, 15:02pm

Publié par Laure

baby-sitting-de-rita-et-machin.jpgAh on l’adore ce petit couple infernal Rita et Machin ! Les voici cette fois embauchés par tante Yolande pour faire du baby-sitting, rien de plus facile croient-ils ! Mais quand ils découvrent huit chatons en pleine forme, ce n’est plus tout à fait pareil. Et Machin a comme qui dirait une allergie aux poils de chats ! Ce n’est pas de tout repos d’occuper et de nourrir huit petites bestioles remuantes, mais Rita et Machin assurent, tante Yolande est très fière d’eux (et l’illustration montre juste que la maison est complètement dévastée, mais bon…).

Toujours aussi drôle, j’aime particulièrement la scène du piano et la double page sans texte où l’on observe toutes les bêtises des ptits minous dans les bras d’une Rita et les pattes d’un Machin un brin dépassés par tant de vitalité !

 

Clarabel en mode groupie, idem chez Fantasia

 

Une interview de l’auteur et de l’illustrateur de la série :

 

 
Jean-Philippe Arrou-Vignod + Olivier Tallec... par GallimardJeunesse

 

 

Gallimard jeunesse, mai 2011, prix : 5,90 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Olivier Tallec et éd. Gallimard jeunesse

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>