Les jardins d'Hélène

Le combat ordinaire (3 tomes parus) - Manu Larcenet

23 Juillet 2006, 11:38am

Publié par Laure

Je voulais à tout prix relire les deux premiers tomes du Combat ordinaire avant de me pencher sur le troisième paru en mars 2006. Voilà qui est fait. Et je vous garantis que ça fait un bien fou de lire (ou relire) à la suite ces 3 titres de Larcenet.

Si vous ne les connaissez pas encore, foncez, je ne connais personne qui n’ait pas aimé, même (et surtout) parmi ceux qui habituellement ne lisent pas de BD.

Les BD de Larcenet, c’est de l’émotion et de l’intelligence à l’état pur. C’est beau, on rit, on pleure, et on applaudit l’humanité qui transparaît de ces histoires. 

 

Un petit résumé pour la forme :

Dans le tome 1, Marco, photographe de guerre, est lassé de tout, de son boulot, de ses 8 ans de psychanalyse qui semblent vains : il est temps de faire un break. Il y a son frère Georges avec qui il fume des gros pétards, et son chat Adolf avec qui il partage ses crises d’angoisse. Il y a aussi son père, qui souffre d’Alzheimer. En faisant soigner Adolf qui est blessé, il fait la rencontre d’Emilie (la vétérinaire), la douceur qui manquait dans sa vie, même si de toute évidence, il a peur de s’engager.

 

Dans le tome 2, les quantités négligeables, Marco est installé avec Emilie, et il a pour projet de faire une expo sur un atelier des chantiers navals, qui représentent toute la vie professionnelle de son père et celles de ces gens simples et courageux qui ne rechignent pas à la tâche. Mise en place du projet, réflexion sur l’art avec d’autres photographes bien différents. Le père qui s’enfonce un peu plus, et la rencontre de ce voisin sage et serein qui a connu son père, mais qui a commis le pire pendant la guerre d’Algérie. Marco doit-il pardonner à cet homme qui semble regretter sincèrement ce qu’il a fait ? Toujours victime de crises d’angoisse (alors même qu’il garde Chahida, son adorable petite nièce), il peine à donner un sens serein à sa vie, alors même qu’il apprend le suicide de son père. Il accepte de déménager dans une maison plus grande avec Emilie.

 

Le tome 3, ce qui est précieux, est plus profond, plus intérieur, sur la relation père-fils et ce qui en reste après la mort. Moins d’humour, moins de légèreté, différent quoi, même au niveau du dessin. Ce n’est pas le trait qui importe, mais l’émotion passée dans le récit. Marco doit faire le tri de l’atelier de son père, il ne veut toujours pas d’enfant, ce qui met son couple en danger car Emilie en a elle un besoin viscéral. Il reprend sa psychanalyse. Un éditeur veut faire un livre à partir de son expo. Son frère file un mauvais coton, tandis que Marco continue d’explorer les carnets de son père, tout en jouant avec tendresse avec la petite Chahida, « c’est Gugusse avec son violon, qui fait danser les filles, qui fait danser les filles et les garçons… » Apugugu ? Non apu gugu. Même si la fin laisse augurer un tome 4 qui inévitablement nous réjouira. Vite, Manu !

 

Et pour les fans, le tome 4 du retour à la terre, le déluge, est annoncé pour septembre.

Bref si après tout le bien qu’on dit de lui vous hésitez encore, je ne comprends pas !

(A voir aussi : le blog de l'auteur dans ma colonne liens)

Dargaud, 2-205-05589-5 pour le tome 1

Dargaud, 2-205-05425-2 pour le tome 2

Dargaud, 2-205-05791-X pour le tome 3

13 € le volume.

Ma note : 5/5

 

Voir les commentaires

Mon miel d'été...

22 Juillet 2006, 13:38pm

Publié par Laure

... c'est lui : Emmanuel Da Silva, et son album décembre en été, tout juste arrivé par la Poste et qui déjà tourne en boucle.

Décembre en été, c'est des histoires tristes sur des musiques et des rythmes qui les rendent gaies, ou presque. Si je l'écoutais en hiver, ce serait l'été en décembre.

Bien sûr il y a les plus connues qui passent sans cesse sur les radios, celle sur l'usure et la fin du couple : "L'indécision" et ses paroles si justes

Non mais dis-moi vraiment

A quoi l'on ressemble après toutes ces années

A vivre ensemble

et plus récemment "se fendre les joues" : on devrait pouvoir rire de tout

on devrait pouvoir et se foutre du temps

c'est bien dérisoire d'être encore parmi nous

on devrait pouvoir rire de tout

Mais il y a aussi toutes les autres ! "Les fêtes foraines" où un couple sans avenir se propose de prendre un chien, celles sur les ruptures ou encore les souvenirs des moments passés, je pourrais presque toutes les citer !

Da Silva est auteur-compositeur-interprète, et ça c'est déjà bien, Et quand en plus avec sa voix rauque un peu cassée, il m'enchante par des paroles biens vues et une guitare et d'autres cordes revivifiantes, c'est le bonheur ! Seul regret : le disque est court ! (30 min environ)

Clarabel, qui a toujours une longueur d'avance sur moi, ne s'y était pas trompée non plus (son avis)

Ma note : 5/5

Voir les commentaires

Si les stats le disent...

22 Juillet 2006, 09:23am

Publié par Laure

Allez, un petit bavardage gratuit ;-))

Les statistiques de ce blog sont formelles : vous êtes bien plus nombreux à venir dans ces jardins quand je vous parle de chats que de bouquins, alors comme ils ne resteront pas petits toute leur vie et que j'espère bien les donner, je vous fais profiter encore un peu de leurs jolies bouilles !

Bouh, elle nous a étalé sur le  carrelage la vilaine prédatrice, on voudrait l'y voir elle, à 8 jours !

 

Tigrou et vachette

Voir les commentaires

Le secret de Brokeback mountain, un film de Ang Lee

21 Juillet 2006, 22:10pm

Publié par Laure

avec Heath ledger, Jake Gyllenhaal...

Bon, vais-je avoir le droit de penser autrement sans me faire incendier ?

Ne l’ayant pas vu au cinéma, je me suis rattrapée en louant le DVD, pensant sans doute "mieux vaut tard que jamais" pour ce si médiatique secret, Lion d’Or à la 62ème mostra de Venise en 2005, 3 oscars, et les louanges des critiques et des spectateurs en prime.

Un peu beaucoup par paresse, je vous livre le synopsis d’allocine.fr, des fois que vous n’auriez jamais entendu parler de ce film. Puis mon humble avis, un peu plus loin.

Eté 1963, Wyoming.
Deux jeunes cow-boys, Jack et Ennis, sont engagés pour garder ensemble un troupeau de moutons à Brokeback Mountain. Isolés au milieu d'une nature sauvage, leur complicité se transforme lentement en une attirance aussi irrésistible qu'inattendue.
A la fin de la saison de transhumance, les deux hommes doivent se séparer. Ennis se marie avec sa fiancée, Alma, tandis que Jack épouse Lureen. Quand ils se revoient quatre ans plus tard, un seul regard suffit pour raviver l'amour né à Brokeback Mountain.
 

Je reconnais que les paysages grandioses sont beaux, c’est vrai, mais le reste m’a quelque peu déçue (à trop en attendre, sans doute…) C’est d’un convenu, d’un attendu, d’un politically correct et d’un manque de pêche tel que j’ai failli ne pas le visionner jusqu’au bout. Ah l’amour impossible, surtout entre deux hommes, aux Etats-Unis, dans les années 60. Avoir su traiter avec délicatesse et justesse ce sujet (et se sentir obligé d’applaudir seulement pour cela ?) Et ces hésitations qui durent plus de 20 ans, parce que l’un préfère rester conventionnel…Oui mais, voilà, je ne suis pas « transportée », et moi j’ai besoin d’être émue quand je regarde un film, ou de m’amuser, ou d’être captivée, ou angoissée, selon le genre. Quand je passe mon temps à regarder l’heure qui défile sur le lecteur DVD, c’est loupé.

Ma note : 2,5/5

Voir les commentaires

Trois p'tits chats (bis)

20 Juillet 2006, 13:21pm

Publié par Laure

Ils ont une semaine aujourd'hui, et s'ils ne quittent toujours pas le giron de leur mère, ils grandissent à vue d'oeil ! Ils ne tiennent pas encore sur leurs pattes et n'ouvrent pas encore les yeux, la minette les change de place régulièrement, pour les protéger des prédateurs (nan mais, j'ai pas une tête de prédateur moi !)

Bouh que c'est dur de ne pas avoir de nouvelles de Mosquito... je lui écris en lui envoyant des photos de ses chatons...

Voir les commentaires

Prout de mammouth (et autres petits bruits d’animaux) de Noé Carlain, illustré par AnnaLaura Cantone.

20 Juillet 2006, 09:21am

Publié par Laure

Les histoires de pipi caca et autres prouts interdits, ça plait toujours aux enfants ! (à votre grand désespoir de parents parfois). Mais offrez leur sans hésiter cet album pour un moment complice avec eux, rempli d’humour et d’illustrations magnifiques. Pour chaque animal, une maximum rigolote, et une double page très colorée, au dessin moderne, précis et fantaisiste à souhait : un régal !

Quelques exemples : Prout d’escargot, coquille en morceaux ! Prout de dragon, trou dans le caleçon ! Prout de souris : gruyère moisi ! Prout d’antilope, lion en syncope ! (z’avez remarqué, ça rime hein !) Bon ce n’est pas très significatif comme cela, sans les images, mais je vous assure, c’est un bel album ! A partir de 4 ans.

Sarbacane, 2006, ISBN 2-84865-101-6, prix : 14,50 €

Ma note : 4,5/5

Voir les commentaires

Orage et désespoir - Lucie Durbiano

19 Juillet 2006, 10:38am

Publié par Laure

Clarabel a déjà très bien résumé cette BD, je ne ferai pas mieux.
C'est un album qu'on peut lire dès 11-12 ans et sans limite d'âge, qui est à la fois simple et riche de thèmes exploités. Récit d'aventure et de mystère parsemé de surnaturel, on y parle aussi des sentiments à l'adolescence, de la famille moderne avec père divorcé, et l'humour est toujours là, en trame de fond légère. Un projet ambitieux que cette BD donc, réussie, même si personnellement j'accroche assez peu à l'histoire.

Gallimard, coll. Bayou, mars 2006, 123 p. ISBN 2-07-057296-X, prix : 15,50 €

Ma note : 3/5

Voir les commentaires

La maison du bonheur, un film de Dany Boon

19 Juillet 2006, 09:43am

Publié par Laure

Fiston avait très envie d’aller voir ce film depuis que le bêtisier était proposé en guise de bande annonce à chaque séance de ciné. Allez, c’est les vacances, on y est allés !

Dany Boon et sa femme (Michèle Laroque) ont une bonne situation sociale et familiale, sans soucis et confortable, mais pour casser son image de mari radin, il décide de faire une surprise à sa femme en lui offrant une maison de campagne. L’affaire se révèle vite véreuse : l’agent immobilier (un Daniel Prévost très en forme !) est un pro de l’arnaque et de la manipulation, et pour lui vendre sa bicoque délabrée, lui assure que les travaux ne lui coûteront pas grand-chose, surtout avec des ouvriers aussi polyvalents que Mouloud et Pirelli, qu’il lui propose au noir. Bien sûr tout part en vrille et c’est l’enfer pour notre ami Dany. Mais on ne peut pas s’empêcher de rire au comique des situations ou au grotesque des gags. Le film pêche peut-être par quelques longueurs, si bien que parfois on se surprend à penser que ça devient un peu lourdingue. Mais les acteurs sont de mèche pour nous offrir une comédie délirante et légère. Certes on peut attendre sa sortie en location DVD ou son passage à la télé : ce n’est pas le chef-d’œuvre du siècle, mais ça se laisse voir sans ennui.

Ma note : 3/5

Voir les commentaires

Nos jours heureux, un film d'Eric Toledano et Olivier Nakache

18 Juillet 2006, 16:24pm

Publié par Laure

Vincent Rousseau est nommé pour la première fois directeur de colo dans un centre en Charente maritime, où il encadre 80 gamins et quelques animateurs aux profils et caractères bien différents !

C'est une comédie bien sympathique et tout à fait de saison, légère et gaie, que je suis allée voir avec mes deux grands de 10 et 12 ans, qui eux-mêmes vont partir pour la première fois en colo demain ! C'est un film au cours duquel on rit beaucoup et qu'on imagine sans peine être le reflet de situations vécues, même si là, elles sont concentrées ! Bref, un bon moment en famille pour cette sortie ciné.

Ma note : 4/5

Voir les commentaires

Trois ptits mots en passant...

17 Juillet 2006, 08:56am

Publié par Laure

Hier (dimanche) j'ai fait 1200 km en voiture dans la journée, pour récupérer la tribu à Bordeaux, amener Mosquito à sa colo à côté de la pointe de Grave et revenir au bercail. Levée à 7h, partie à 8h30,  je suis rentrée à 2h du matin. J'ai avalé des kilomètres, attendu 2h en gare de Bordeaux par 37° (parce que j'avais une heure d'avance et leur train une heure de retard), je n'ai pas pleuré en laissant mon petit Mosquito pour la première fois à des inconnus et pour 15 jours (même si je meurs de savoir comment ça se passe là-bas...), et aujourd'hui il faut que je mette les bouchées doubles pour préparer les départs des aînés (ils ne veulent plus des habits qu'ils n'ont pas choisi eux-mêmes, alors on va aller faire du shopping (enfin, remplacer les chaussettes trouées, faut pas exagérer non plus), coudre des noms dans tout y compris les chaussettes et je leur ai promis une séance ciné), tout ça alors que je rêve de ... dormir !!

Et demain, le bureau m'attend ! Alors blog en sommeil mais j'ai bien lu tous vos commentaires laissés dans mes jardins. merci !

Voir les commentaires