Les jardins d'Hélène

Le spectateur – Théo Grosjean

4 Octobre 2021, 15:39pm

Publié par Laure

Cette BD est aussi fascinante que mystérieuse. Entièrement vue par les yeux de Samuel, tout au long de sa vie depuis l’accouchement. Ses parents pensent qu’il est muet, pourtant ses cordes vocales sont intactes, mais jamais il n’interagira avec les autres, spectateur du monde et de sa vie. Il s’exprime par le dessin et quels dessins !

Le scénario est particulièrement riche de thèmes abordés, tant dans la relation aux parents qu’aux copains, dans cette fascination pour la mort via le corbeau de la couverture notamment, dans la maladie, dans les personnages secondaires, etc. Le choix des couleurs, tout en vert et noir, est frappant, et correspond parfaitement à l’atmosphère du récit. De même que la page liminaire avec sa phrase ton sur ton en caractères embossés montre la qualité et l’innovation du travail.

Un vrai bel album !

 

 

Ed. Soleil coll. Noctambule, avril 2021, 165 pages, prix : 18,95€, ISBN : 978-2-302-09044-6

 

 

 

Crédit photo couverture : © Théo Grosjean et éd. Soleil

Voir les commentaires

Septembre 2021 en couvertures...

30 Septembre 2021, 22:35pm

Publié par Laure

En septembre j'ai lu :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Les règles de l'amitié # sangtabou - Lily Williams & Karen Schneemann (ill.)

26 Septembre 2021, 13:26pm

Publié par Laure

Quand la nouvelle élève a ses règles de manière impromptue pour la première fois, les autres se moquent. Mais des camarades vont la dépanner et en profiter pour mener leur cheval de bataille : à quoi ça sert qu'il y ait des distributeurs de serviettes et de tampons dans les toilettes si personne ne les approvisionne et qu'en plus il faut payer ! Les règles sont naturelles et on ne devrait pas en faire un tabou ! Mais il y a encore du chemin à faire !
Amitié, sorties, fêtes, la BD tout entière dans les tons de rouge (sans surprise !) aborde aussi de manière un peu plus confuse l'endométriose (et l'absentéisme qui en découle ainsi que le manque de connaissances à ce sujet). De même dans un esprit documentaire l'auteure rappelle aussi qu'il n'y a pas que les femmes qui ont leurs règles, mais aussi les hommes transgenres et des personnes non binaires.
Une BD engagée, idéale à offrir à une jeune adolescente bientôt (ou déjà) concernée par le sujet.

 

 

Jungle, août 2020, 329 pages, prix : 17 €, ISBN : 978-2-8222-3150-3

 

 

Crédit photo couverture : éditions Jungle et Karen Schneemann

Voir les commentaires

Mari Moto seule contre l'ouragan - Dorothée de Monfreid

22 Septembre 2021, 08:31am

Publié par Laure

 

Ce roman hybride de Dorothée de Monfreid mêle agréablement roman et bande dessinée, encarts manuscrits ou dessinés, la mise en page est habile dans son rapport texte / BD.

C'est vif, enjoué, l'histoire est entrainante (on n'y cherchera pas trop la crédibilité hein) et c'est un vrai bon moment d'aventure. Foncez !

 


Parfait pour les 8-11 ans.

 

 

Seuil jeunesse, avril 2021, 89 pages, prix : 11 €, ISBN : 979-10-235-1475-9

 

 

Crédit photo couverture : Dorothée de Monfreid et éd. du Seuil

 

Voir les commentaires

La maison de Bretagne - Marie Sizun

19 Septembre 2021, 17:33pm

Publié par Laure

Claire se résout à prendre une semaine de congés pour régler la vente de la maison de Bretagne, héritée de sa mère et dont sa sœur n’a pas voulu, elle en est seule gestionnaire. Tous les étés elle la loue par l’intermédiaire d’une agence immobilière mais faute de travaux de rénovation, les vacanciers se font rares.

En arrivant quelle n’est pas sa surprise de trouver… un mort sur le canapé ! L’enquête sera secondaire et vite menée (ce n’est pas le point essentiel du roman ni le plus crédible), mais permettra à Claire de remettre de l’ordre dans ses souvenirs et les liens qui l’ont unie à son père trop tôt disparu, à sa mère, à sa sœur avec qui elle a perdu le contact. Les odeurs, les couleurs de l’océan et du ciel breton prennent une large place, plongeant le lecteur dans l’atmosphère douce et apaisée des émotions et des souvenirs de Claire. Quelques personnages secondaires concourent à reconstruire l’histoire de leur mère et à donner envie à Claire de poursuivre son chemin en Finistère.

On retrouve le thème de la famille cher à Marie Sizun, et une atmosphère empreinte de calme et de douceur, c’est un roman simple qui fait un bien fou.

 

Arléa, coll. 1er/mille, février 2021, 256 pages, prix : 20€, ISBN : 978-2-3630-8242-8

 

 

Crédit photo couverture : © éd. Arléa

Voir les commentaires

La fille que ma mère imaginait - Isabelle Boissard

10 Septembre 2021, 10:59am

Publié par Laure

C’est l’histoire d’une femme qui déménage tous les trois ans pour suivre son mari aux quatre coins du monde. Cette fois ce sera Taïwan.  Une femme à qui on a offert un atelier d’écriture en ligne comme cadeau. Qui remplit son Moleskine (littéralement son cher « peau de taupe »), qui nous fait rire et nous émeut.

Ce premier roman se scinde en deux grandes parties, celle de l’arrivée à Taipei où la vie d’expat est décrite de manière drôle et cynique, et celle du retour impromptu en France pour les derniers jours de vie de sa mère, plus introspective. L’histoire d’une femme « de » qui dénonce sans gêne cette vie confortable et d’entre soi où l’on oublie trop souvent le soi justement.

Si j’ai préféré le ton enjoué de la première partie qui tire à boulets rouges sur tout le monde, j’ai trouvé la seconde partie touchante également, celle d’une femme qui retrouve son identité profonde.

 

 

 

Les Avrils, mai 2021, 219 pages, prix : 19 €, ISBN : 978-2-491521-67-7

 

 

Crédit photo couverture : © Les Avrils

Voir les commentaires

Août 2021 en couvertures....

31 Août 2021, 22:48pm

Publié par Laure

En août, j'ai lu :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Nous vivions dans un pays d’été – Lydia Millet

27 Août 2021, 15:27pm

Publié par Laure

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Caroline Bouet

 

Une maison d’été entre amis au bord d’un lac. Les ados et enfants se rebellent normalement face à leurs parents, mais cela ira bien plus loin, face au comportement totalement indolent et insouciant des adultes qui privilégient leurs petits plaisirs personnels : alcool, drogue et sexe.

Quand une tempête cataclysmique s’annonce, les enfants prennent les choses en main, écœurés et inquiets de l’absence de réactions appropriées de leurs parents. Le récit bascule dès lors dans une atmosphère post-apocalyptique. On pense inévitablement à Dans la forêt de Jean Hegland, ou la route de Cormac McCarthy. Entre fuite et survie, les jeunes ont pris la place des adultes qu’ils rendent responsables de tout ce qui arrive, tant à la planète qu’à leur groupe.

Le thème n’est pas nouveau mais il apporte une écriture et un point de vue neufs qui rendent saisissant ce roman, notamment par quelques scènes inoubliables. Je me suis parfois perdue dans les nombreux personnages mais celui d’Evie qui mène le récit est un bon point d’ancrage pour entrer dans ce « monde à l’envers ».

 

 

 

 

 

Ed. Les Escales, août 2021, 256pages, prix : 21 €, ISBN : 978-2-36569-570-1

 

 

Crédit photo couverture : © Hokus Pokus créations / et éditions les Escales

Voir les commentaires

Résidence beau Séjour - Gilles Bachelet

26 Août 2021, 15:46pm

Publié par Laure

Le groloviou a détrôné la licorne dans le degré de mignonitude animalière auprès des petites filles et des petits garçons, alors on envoie ces pauvres bêtes cornues se reposer à la résidence Beau Séjour, où les activités sportives et de loisirs ne manquent pas. Coiffeur, pâtisserie, tout y est.
Mais voilà, les modes sont éphémères et les réseaux sociaux y contribuent grandement, l'une chasse l'autre et ainsi de suite.
Et pourquoi est-il interdit de descendre au sous-sol ? Que cache-t-il ?


Le lecteur adulte connaisseur de l’œuvre de Bachelet et de la (bonne) littérature jeunesse en général saisira de suite les clins d'oeil malicieux de l'artiste. Car oui c'en est un, tant dans le dessin que dans le texte, bourré de références (et je suis sûre que j'en ai manquées !), le cinéma, la peinture dans les tableaux aux murs, Hello Kitty, Casimir, les Pokémon, Caliméro, le poussin de Ponti, le merveilleux chat de l'auteur lui-même, etc. etc.
Un bonheur, un régal je vous dis !


Merci monsieur Bachelet de faire d'aussi beaux et bons livres qui réjouissent autant les enfants que leurs parents et grands-parents !

 

 

 

 

Seuil jeunesse, novembre 2020, 36 pages, album 34 cm, prix : 15 €, ISBN : 979-10-235-1419-3

 

 

Crédit photo couverture et illustrations : Gilles Bachelet et éd. du Seuil.

Voir les commentaires

Graines de bandits - Yvon Roy

22 Août 2021, 18:46pm

Publié par Laure

Je n'ai pas été touchée par cette BD tranche de vie, même si j'ai aimé le dessin. Le récit retrace l'enfance de deux frères dont le père avait des rêves de paradis perdu en construisant une belle maison dans le nord de l'Amérique. Mais de désillusion en désillusion, tout ne fut qu'amertume. Ils emménagent dans une maison en chantier, la mère sombre dans la dépression et devient violente avec ses enfants, le père se réfugie dans une secte... alors les enfants s'évadent dans des jeux de gamins qui tournent parfois à la petite délinquance de mômes perdus. Difficile dans cet univers de se faire des amis et de s'éveiller aux sentiments amoureux quand on n'a pas vraiment de modèle sous les yeux.
Comment aimer quand on est malheureux ?
Un goût d'inachevé pour cette BD dont on aimerait suivre davantage les personnages, celui de la mère notamment, et de sa relation à ses enfants.

 

Du même auteur j'ai préféré Les petites victoires, BD autobiographique parue en 2018

 

Rue de Sèvres, août 2019, 166 pages, prix : 18 €, ISBN : 978-2-369-81101-5

 

 

 

Crédit photo couverture :  Yvon Roy et éd. Rue de Sèvres

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>