Les jardins d'Hélène

Puisque c’est ça, je pars – Yvan Pommaux

15 Décembre 2017, 09:44am

Publié par Laure

Norma joue au parc avec son singe en peluche Jojo, sa maman la surveille depuis le banc voisin. La petite s’invente mille histoires. Mais c’est l’heure de partir, maman s’impatiente après avoir rappelé Norma plusieurs fois. Le portable de maman sonne, et cette dernière, happée par son appel téléphonique, devient sourde aux interpellations de Norma, qui elle, est désormais prête à rentrer.

 

« - Puisque c’est ça, je pars ! » s’agace Norma. « Loin, là-bas, ailleurs ». Et le parc devient univers fantastique, les statues s’animent, les animaux fabuleux interagissent avec les enfants – Norma a retrouvé son ami Félix, qui lui aussi a décidé de fuguer, le lecteur bascule dans ce monde imaginaire riche d’images et de jeux, de peur, d’aventures, jusqu’à ce que Norma réalise qu’elle a perdu Jojo, son doudou.

 

Une nouvelle histoire nait, sur le départ de Jojo, sur son animation au fil des pages, jusqu’aux retrouvailles finales, avec les mamans respectives.

 

 

Un très bel album dans un format à l’italienne, avec des découpages qui font parfois penser à la BD, mais aussi des illustrations pleine page, un album riche de thèmes : les priorités que l’on se donne, l’envahissement du quotidien par les technologies (le fameux portable qui prend toute la place), l’univers magique, féérique, imaginatif de l’enfance, l’amitié, la peur, l’aventure, le doudou, les choix que l’on fait….

 

A lire et relire, pour le plaisir aussi des illustrations, pleines de détails, de couleurs, de vie et d’imaginaire. Une belle réussite.

 

 

 

 

 

L’école des loisirs, septembre 2017, 44 pages, prix : 14,80 €, ISBN : 978-2-211-23403-0

 

 

Crédit photos : © Yvan Pommaux et éd. l’école des loisirs

Voir les commentaires

Loupé – Christian Voltz

14 Décembre 2017, 08:59am

Publié par Laure

Un homme âgé attend le bus qui ne passe qu’une fois par heure. Il est assis sur un banc, et regarde ce qu’il se passe autour de lui. Un jeune arrive, et s’impatiente, accroché à son portable : il écoute de la musique, envoie des sms, prend des selfies, les met sur Facebook, collectionne les Like, joue à des jeux vidéo, mais n’en peut plus de ce bus qui n’arrive pas.

 

Quand arrive le bus, le papy monte dedans, non sans dire au jeune homme « vous avez vu ça, quel spectacle incroyable, pas vrai ? » Un spectacle ? vite le jeune veut faire un selfie, il a loupé ça et ressort du bus (qu’il aura bel et bien loupé aussi !)

 

Et n’oubliez pas d’aller jusqu’à la 4ème de couverture, qui ajoute du sel à l’histoire.

 

Et vous, le verrez-vous ce spectacle formidable ? Soyez attentifs, chez Voltz, le moindre détail compte. Comme les fourmis qui cheminent, les fleurs qui poussent, les abeilles qui butinent, les araignées qui tissent leur fil, les chenilles… Une nature qui vit et bouge tout le temps, alors qu’accroché à un réseau GSM, que voit-on de la vie ?

 

Entre deux plaisirs solitaires, quel est celui qui enferme et celui qui ouvre sur la magie du monde ?

 

Un grand écart entre la sagesse du vieil homme qui observe la lenteur de la nature et l’immédiateté pressée par la technologie de l’adolescence ? 

 

A savourer, en observant les bidouilles de l’auteur artiste : fils de fer, clous, bouts de bois, poignées de porte….

 

 

(dès 4 ans)

 

Rouergue, octobre 2017, 34 pages, prix : 13,50 €, ISBN : 978-2-8126-1489-7

 

 

 

Crédit photo couverture : © Christian Voltz et éd. du Rouergue

Voir les commentaires

Banquise blues - Jory John et Lane Smith (ill.)

13 Décembre 2017, 08:04am

Publié par Laure

 

C’est l’histoire d’un petit manchot sur la banquise qui râle tout le temps : il fait trop froid, ses congénères font trop de bruit, il ne sait pas voler, sa démarche est ridicule, j’en passe et des meilleures.  Jusqu’à ce qu’un morse un brin philosophe l’interpelle et lui démontre la beauté de ce(ux) qui l’entoure(nt). Ah oui tiens, et si ce morse avait un tout petit peu raison ?

 

Notre manchot est prêt à voir ce qu’il y a de positif dans sa vie…. Mais pour combien de temps ?

 

Un très bel album – comment résister à cette couverture ? – qui invite à voir le verre à moitié plein pour ceux qui ont toujours tendance à le voir à moitié vide. Allez, souriez !

 

 

Un flocon de philosophie dans le blues de la banquise, et des dessins expressifs et craquants !

 

(dès 4 ans)

 

 

 

Gallimard jeunesse, octobre 2017, 40 pages, prix : 14 €, ISBN : 978-2-07-508251-8

 

 

 

Crédit photo couverture : © Lane Smith et éd. Gallimard Jeunesse

Voir les commentaires

Un Noël pour le loup – Thierry Dedieu

12 Décembre 2017, 07:36am

Publié par Laure

Pauvre loup efflanqué, triste et seul sur cette grande couverture enneigée ! Dans la forêt, chacun prépare Noël avec frénésie. Seul le loup n’a jamais connu cette fête. Il faut dire qu’à force de dévorer tout le monde, il n’a pas bonne réputation. Mais cette année, ça va changer : il va préparer un grand festin et inviter tous ses voisins. Il y met du cœur à l’ouvrage, son repas ne contient pas de chair de ses invités, au contraire, il veille à mettre leurs mets préférés, et il prépare des cadeaux attentionnés.

 

Mais le grand soir, personne ne vient.

 

Déçu, il décide de faire comme si… et commence la comédie.

 

Les invités absents observent de loin et regrettent de n’avoir pas été plus courageux.

 

 

La fin pince le cœur, mais la tristesse qui s’en dégage met en avant un message bien plus profond, précieux en ce temps de Noël, universel et tout aussi intemporel.

 

Comme toujours dans les albums de Noël de Dedieu, le très grand format à la couverture toilée est magnifique et valorise l’album, les dessins, fins, sont expressifs, les pleines pages et doubles pages sont superbes.

 

Du bel ouvrage, tant sur le fond que la forme, un album qu’on a envie de transmettre aux générations suivantes.

 

 

 

 

Seuil Jeunesse, octobre 2017, prix : 18,00 €, ISBN : 979-10-235-0974-8

 

 

 

Crédit photo couverture : © Th. Dedieu et éd. Seuil Jeunesse

Voir les commentaires

Une histoire d’amour – Gilles Bachelet

11 Décembre 2017, 08:08am

Publié par Laure

C’est l’histoire banale de la vie, l’histoire d’amour toute simple de Georges et Josette, de la rencontre à la mort, avec les joies et les peines de la vie de couple et de famille, une histoire comme beaucoup d’autres… et pourtant, vous vous doutez bien qu’il y a quelque chose d’extraordinaire dans cette histoire !

 

Mais où Gilles Bachelet va-t-il chercher toute cette fantaisie ? Quelle belle imagination débridée !

 

Vous pourrez passer des heures à regarder les illustrations et à reconsidérer l’histoire, car dans cette vie-là, Georges et Josette sont des gants Mapa, vous savez ces gants de vaisselle ou de ménage en plastique coloré !

 

Ils se rencontrent à la piscine (traduite en image par l’auteur-illustrateur en un joyeux évier de cuisine) car Josette pratique la natation synchronisée, et Georges est maitre-nageur. Puis viendront le chien, les enfants, la première infidélité, la solitude une fois les enfants devenus grands, et toujours la fantaisie joyeuse du dessin, les détails qui se nichent dans l’illustration, les clins d’œil sont nombreux, jusqu’au livre final déchiré, où le lecteur fidèle reconnaitra « [son]chat le plus bête du monde »

 

Un vrai bonheur pour petits et grands, à partir de 6 ans.

 

 

Seuil jeunesse, octobre 2017, prix : 15 €, ISBN : 979-10-235-0971-7

 

 

 

Crédit photo couverture : © Gilles Bachelet et éd. Seuil Jeunesse

Voir les commentaires

Les trois petits casse-pieds – Jean Leroy et Matthieu Maudet (ill.)

10 Décembre 2017, 17:38pm

Publié par Laure

Il était une fois trois marmots excités pressés d’aller regarder les dessins animés. C’est fichu pour la sieste de Papy, qui propose de leur raconter des histoires, c’est quand même mieux que la télé !

 

Mais les marmots sont rabat-joie, pas facile de lutter face à l'attraction de la boite à images, et puis ils les connaissent toutes les histoires de Papy.

C’est sans compter sur l’imagination de ce dernier : c’est l’histoire de trois petits casse-pieds… (tiens, tiens !) qui se prêtent au jeu et modifient le récit à leur guise, et au final, elle est géniale cette nouvelle histoire ! Mais quand on a quelque chose en tête… allez zou, les dessins animés… mais Papy n’a toujours pas dit son dernier mot, et il propose quelque chose de bien mieux que la télé…. Je vous laisse le plaisir de la chute !

 

 

©Matthieu Maudet et Pastel /l'école des loisirs

 

 

Adorable pour les p’tits loups à partir de 3 / 4 ans

 

 

Pastel / L’école des Loisirs, novembre 2017, prix : 12,20 €, ISBN : 978-2-211-23460-3

 

 

 

Crédit photo couverture : © Matthieu Maudet et Pastel / L’école des Loisirs

Voir les commentaires

Ce n’est pas très compliqué – Samuel Ribeyron

2 Décembre 2017, 09:22am

Publié par Laure

C’est l’histoire d’un petit garçon qui joue dans la rue avec sa voisine, ils dessinent des arbres colorés à la craie, que les voitures viennent ensuite effacer.

Un jour, elle lui demande ce qu’il a dans la tête. Il ne sait pas. C’est simple, il suffit d’aller voir : s’ouvre alors une forêt, tantôt douce et silencieuse, tantôt sombre et mystérieuse, comme la palette de ses émotions. Dans sa tête il y a aussi la forêt de leur rue, dessinée à la craie.

Puis Louise a déménagé. Il est resté seul avec sa forêt intérieure. Il ne pleure pas : n’aurait-il donc pas de cœur ?  C’est simple, il suffit d’aller voir…

Une jolie façon poétique et imagée de dire que les amis (ou les amoureux ?) restent toujours dans votre cœur et vos pensées, malgré l’absence ou la distance.

Un superbe album, au dessin épuré, qui occupe avec justesse la page, mis en valeur par un grand format et un beau papier épais dans les tons beige rosé, un écrin de toute beauté pour une belle histoire simple mais marquante sur les sentiments et les émotions intérieures.

 

A partir de 5 ans et sans limite d’âge !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hongfei, septembre 2014, 42 pages, prix : 16,50 €, ISBN : 978-2-35558-087-1

 

 

Crédit photos : © Samuel Ribeyron et éd. Hongfei Cultures.

Voir les commentaires

Voyage au pays des rêves – Mia Cassany, ill. d’Ana de Lima

1 Décembre 2017, 15:53pm

Publié par Laure

Cet album grand format est une invitation au voyage : un voyage au pays imaginaire, où tout est possible et où l’on accède par le rêve … on y croise des animaux qui changent de pelage chaque fois que l’un d’eux éternue, des montagnes qui poussent à l’envers, tête en bas, des chewing-gums de toutes les couleurs fabriqués par un volcan, une baleine qui supporte une ville, et tant d’autres choses ….

Le dessin est superbe, riche de détails, parfois proche du pointillisme, texte et illustrations débordent de fantaisie.

Un album magnifique à observer et qui invite au rêve.

 

(A partir de 4 ans)

 

Nathan, octobre 2017, 40 pages, prix : 14,95 €, ISBN : 978-2-09-257650-2

 

 

Crédit photo couverture : © Ana de Lima et éd. Nathan

Voir les commentaires

Novembre 2017 en couvertures ...

1 Décembre 2017, 15:35pm

Publié par Laure

En novembre, j'ai lu :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En novembre, j'ai vu :

 

 

Voir les commentaires

Quelques jours à vivre – Xavier Bétaucourt, Olivier Perret

1 Décembre 2017, 15:13pm

Publié par Laure

Scénario de Xavier Bétaucourt, illustrations d’Olivier Perret

 

Juliette, infirmière, commence son stage dans l’unité de soins palliatifs de l’hôpital Victor Provo de Roubaix, la ville la plus pauvre de France. Entre isolement, précarité, illettrisme, ruptures familiales et sociales, les gens ne soignent pas ou bien trop tard. En 2011, un médecin affirmait que l’espérance de vie de ses patients était comparable à celle des Soudanais, c’est-à-dire 56 ans !

 

Le lecteur est témoin de la vie du service, partagée par les différents personnels soignants et les malades en fin de vie, qui y séjournent en moyenne moins de dix jours.

 

Le récit oscille entre témoignage et mise en scène plus fictionnelle, mais toujours sonne juste, avec pudeur et respect. Ces gens-là aiment leur métier et l’exercent avec humanité. Les malades reflètent la complexité de cette période difficile.

 

L’ouvrage partage aussi des informations documentaires intéressantes et des rituels d’autres pays quant à la mort ou la fin de vie.

 

Le dessin est doux, aquarelles de nuances de gris, le trait est fin.

 

Très bel ouvrage pour qui s’intéresse au sujet, à mi-chemin entre le documentaire et le récit de fiction.

 

Quelques planches commentées : un article de télérama

 

 

 

Editions Delcourt, collection Encrages, septembre 2017, 125 pages, prix : 14,95 €, ISBN : 978-2-7560-8226-4

 

 

Crédit photo couverture : © Olivier Perret et éd. Delcourt

Voir les commentaires