Les jardins d'Hélène

Un petit livre oublié sur un banc, tome 2 - Jim & Mig

21 Décembre 2015, 18:28pm

Publié par Laure

sur un scénario de Jim, illustrations de Mig, et couleurs de Delphine

 

Si le tome 1 m'avait séduite, cette suite me semble un peu vaine. Certes elle apporte des réponses et démontre à quel point le livre est avant tout un vecteur d'échange(s) et de partage entre les amoureux de la lecture, mais tout est un peu tiré par les cheveux.

 

Sans vouloir dévoiler la réponse (qui est ce fameux personnage qui abandonne un livre sur un banc, dans lequel il laisse des messages que les lectrices romantiques et en manque d'amour ont vite fait de prendre pour elles), je l'ai trouvée sensée, du moins dans ce qu'elle dénonce d'une certaine édition. C'est à mon avis là le seul intérêt de ce tome, si tant est que c'est bien le message qu'ait voulu faire passer l'auteur.

 

Un brin décevant donc, mais peut-être est-ce dû aussi au temps d'attente entre les 2 tomes, après un premier volume prometteur, je plaçais beaucoup d'espoir et d'envie dans le second.

 

Une version intégrale des deux volumes est sortie début décembre.

(au prix de 27,80 €, soit le même prix que les deux volumes à l'unité. Ça permet juste d'offrir l'histoire complète en une seule fois)

 

 

 

 

Bamboo éd., coll. Grand Angle, avril 2015, 54 pages, prix : 13,90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Mig et éd. Bamboo

Voir les commentaires

A comme Baleine - Delphine Chedru

17 Décembre 2015, 09:58am

Publié par Laure

Un abécédaire très joliment illustré par Delphine Chedru, qui s’enrichit d’un jeu de l’intrus très sympa, d’où le titre : « A comme Baleine ».

 

En effet, sur chaque page de gauche, une lettre de l’alphabet (dans l’ordre alphabétique, ne soyons pas fous), en majuscule et en minuscule, suivi de « comme » et un dessin correspondant (par exemple : Aa comme … et le dessin d’une allumette), et sur chaque page de droite, plein de dessins d’objets ou d’animaux commençant par la lettre en question, sauf un : l’intrus. Cet intrus devient l’élément essentiel ou central de la page de droite suivante, car il commence toujours par la lettre suivante de l’alphabet.

 

A la fin, une double page avec tous les mots à trouver, si jamais vous avez un doute (le quetzal, il est pas évident !), + un poster détachable à colorier, pour prolonger l’aspect ludique de l’ouvrage.

 

Bien conçu, coloré et plaisant, j’aime beaucoup !

 

Nathan, octobre 2015, 48 pages, prix : 14,90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Delphine Chedru et éd. Nathan

Voir les commentaires

Le repas du loup – Béatrice Garel

14 Décembre 2015, 10:14am

Publié par Laure

Ce livre est inspiré du jeu du loup, chez le même éditeur, mais mes enfants étant grands, j’avoue que je ne connaissais pas du tout le jeu.

 

Le livre, quant à lui, a plu énormément lors d’une animation avec des centres de loisirs, et d’une manière générale plait beaucoup aux enfants. Les illustrations sont des tableaux de personnages et décors faits en pâte à modeler.

 

L’histoire est simple et drôle, et fait participer l’enfant à travers les animations : des volets à refermer sur la tête du loup affamé qui se réveille un matin en voulant manger du cochon, un cochon qui s’enfuit, des buissons à soulever pour voir où il se cache, une roue à tourner pour voir ce que croque le loup, et une chute où notre loup se retrouve tout penaud. Classique mais efficace.

 

La recette est bonne et la couverture en relief ajoute un petit plus sympathique : gros succès auprès des 3-6 ans, et même au-delà !

 

 

Nathan, octobre 2015, prix : 12,90€

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Béatrice Garel et éd. Nathan

Voir les commentaires

Peau neuve – Élise Griffon

13 Décembre 2015, 10:49am

Publié par Laure

En septembre 1990, Laura fait sa rentrée dans un nouveau collège, en classe de 5ème. Parce qu’ils chahutent en classe, les élèves écopent d’un devoir à rendre la semaine suivante en cours de français : raconter leurs vacances. L’occasion pour Laura de parler de son été dans un camp naturiste du sud-ouest de la France, et de cette expérience de la nudité qu’elle connait depuis toujours par les habitudes de ses parents.

Devoir excellent, Laura obtient la meilleure note, mais devient le souffre-douleur de ses camarades, car la nudité à l’adolescence, c’est un sujet qui a vite fait d’être détourné dans les pires blagues grossières.

 

Le sujet abordé est assez dur, la violence au collège, le harcèlement et plus directement les attaques physiques et autres moqueries, à un âge où le changement du corps est déjà perturbant pour l’adolescent. D’ailleurs l’été suivant, Laura fera « peau neuve », après une période difficile d’acceptation de son corps changeant.

 

Le traitement graphique est intéressant dans le choix des couleurs, plutôt chaudes et claires pour les scènes d’extérieur et de vacances, plus sombres et froides pour les scènes au collège. De même le collège se veut oppressant : encerclement des élèves autour d’un camarade, grilles, porches, grands immeubles qui enferment.

 

Un sujet délicat, le naturisme, et son dévoilement à l’adolescence, qui est ici finement traité, sans fard et sans mâcher ses mots (la crudité de la jeunesse a toujours le même écho aujourd’hui). L’éveil au désir et les turpitudes de l’adolescence, curiosité, envie, angoisse, agressivité et moquerie de l’autre sont  présents et trouveront une résonance auprès des lecteurs ados.
 

 

Delcourt, septembre 2015, 127 pages, prix : 15,95 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Élise Griffon et éd. Delcourt

Voir les commentaires

J’attends Noël – Nadine Brun-Cosme, Olivier Latyk (ill.)

12 Décembre 2015, 16:37pm

Publié par Laure

J’attends Noël – Nadine Brun-Cosme, Olivier Latyk (ill.)

Cinq jours avant Noël, Léo décore le sapin. Il faut attendre le grand jour, Léo est impatient. Ainsi chaque jour il va chercher du bois pour la cheminée, faire des petits sablés de Noël, mettre un beau pyjama, que c’est long 5 dodos pour attendre Noël !

 

Un album cartonné avec des effets de miroir, des découpes en forme d’étoile, que l’on suit de page en page, celle du sommet de l’arbre mais aussi des sablés découpés à l’emporte-pièce ou du pyjama décoré de Léo.

Tout simple mais coloré et joyeux pour attendre Noël… toujours aussi impatiemment !

Le cartonné solide rend le livre résistant dans les petites mains, à proposer dès 2 ans.

 

 

Nathan, octobre 2015, prix : 10,90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Olivier Latyk et éd. Nathan

J’attends Noël – Nadine Brun-Cosme, Olivier Latyk (ill.)

Voir les commentaires

T’choupi – Thierry Courtin

11 Décembre 2015, 15:40pm

Publié par Laure

T’choupi – Thierry Courtin

On ne présente plus T’choupi, « l’ami des petits », ce personnage tout rond dont le doudou n’est jamais loin, et dont les enfants raffolent dès 18 mois. Même grands, ils se souviennent des albums de T’choupi qui ont accompagné leur enfance !

 

La collection des petits albums ne cesse de s’accroitre, et malgré tout, on n’en a jamais assez à la bibliothèque, car les petits sont toujours à leur recherche et les emprunte en nombre !

 

Dans le dernier paru, le 57ème quand même !, T’choupi a bien de la chance, il part en vacances à la montagne et va faire du ski pour la première fois. Ecole de ski, équipement, premières chutes, et médaille qui récompense les efforts à la fin, chouette !

 

Même si les petits ne partent pas en vacances (quel est le pourcentage de familles qui partent au ski déjà ? 7% ?! qui ont suffi toutefois à faire modifier le calendrier des congés scolaires), cet album est un bon compagnon de la saison hivernale.

 

 

A l’occasion des parutions de Noël, je découvre plein de déclinaisons autour de T’choupi : on pourra penser bien sûr à l’exploitation commerciale, mais il y en a des sympas dans le lot :

 

Un album pour les plus petits encore, à la couverture rembourrée et aux pages cartonnées, plus épaisses que les T’choupi habituels, avec un texte bien plus court. C’est coloré, simple, et tout mignon. Et là aussi, Noël à la bibliothèque, on a beau racheter des nouveaux titres tous les ans, on n’en a jamais assez !

 

Et comme me l’expliquait un libraire il y a quelques années déjà, à Noël, les gens qui offrent des livres veulent souvent quelque chose « d’exceptionnel », de plus gros, plus visible, qui tape à l’œil, d’où la pléthore de coffrets enrichis, en jeunesse mais, dans le secteur adulte aussi (pensez aux livres de cuisine sous boite avec des moules à gâteaux et autres livres bien-être avec des flacons d’huiles essentielles, etc.)

 

 

T’choupi se décline donc aussi en livre puzzle : 5 puzzles de 16 pièces chacun, insérés dans un livre, autour du thème de Noël. Sympa pour un cadeau perso, difficilement exploitable en bibliothèque. Même chez soi, c’est sympa quand c’est neuf, après on risque d’avoir du mal à conserver les pièces bien ensemble. Perso pour les puzzles je les préfère dans des boites.

Le puzzle est facilité par l’image identique dessous. Sur la page de gauche, une petite question ajoute un plus au jeu : trouver une étoile dans le dessin, compter le nombre d’assiettes sur la table du réveillon, etc.

 

 

Un album bien plus grand, cartonné, avec un jeu de plateau intégré : C’est l’heure d’aller au dodo. Mais T’choupi et Doudou sont bien énervés et n’ont pas envie d’aller dormir. Papa va lire une histoire pour apaiser T’choupi, l’histoire du soir comme rituel bienvenu.

Le livre s’achève par un jeu avec des pions en bois très jolis, dont le but est d’arriver au bout du parcours : au dodo ! (en passant par les cases bain, brossage des dents, pyjama, lecture d’histoire, etc.)

J’aurais tendance à faire le jeu avant l’histoire mais chacun fait bien comme il veut hein !

 

 

Et mon p’tit chouchou pour la fin parce qu’il est trop craquant, tout doux, un coffret contenant un livre en tissu de « bébé T’choupi ». La petite peluche est accrochée au livre en tissu par un ruban de satin, et l’on peut le promener de page en page et le glisser dans le parc puis dans son lit. Pour une expérience tactile différente, avec les tout-petits, celui-là je vais l’utiliser avec mes bébés lecteurs !

 

 

 

 

 

T’choupi fait du ski, octobre 2015, 24 pages, prix : 5,70 € (dès 2 ans)

T’choupi aime le père Noël, octobre 2015, 12 pages, prix : 7,90 € (dès 1 an)

T’choupi : Joyeux Noël ! (5 puzzles), octobre 2015, 12 pages, prix : 11,90 € (dès 2 ans)

T’choupi : C’est l’heure d’aller au dodo, octobre 2015,  14 pages, prix : 19,90 € (dès 2 ans)

Bébé T’choupi : coucou !, livre en tissu, 6 pages, prix : 19,90 €

Voir les commentaires

Les vieux fourneaux, tome 3 : celui qui part – Lupano / Cauuet

9 Décembre 2015, 17:04pm

Publié par Laure

Lupano au scénario fait toujours des merveilles tant ce tome 3 ne faiblit pas une seconde, bien au contraire. On retrouve avec beaucoup de plaisir nos vieux grincheux à la mauvaise foi en étendard.

Dans ce tome 3, on découvre le passé de Mimile, les raisons de son départ, et le comportement pas joli joli des compères à l’égard de Berthe, et toutes les conséquences sur le village. Un vieux déglingué du nom d’Errol débarque à la recherche de « Le biouche ». Australien, il parle anglais. Ah, le bus ? Nah, not the bus, le biouche ! Je vous laisse chercher ce qu’est le biouche et rire quand vous l’aurez trouvé.

 

Les running gags fusent aussi vite que les rebondissements et l’émotion est toujours au coin de la page avec Sophie qui a les pieds sur terre, elle (et une douce vengeance sous le coude)

 

Une nouvelle et belle réussite ! Si vous aimez, comme dit Pierrot, faites « la buse » sur Internet. Buzz triplement mérité.

 

Les deux premiers tomes : ici

 

Dargaud, novembre 2015, 64 pages, prix : 11,99 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Cauuet et éd. Dargaud

 

Voir les commentaires

Journal de la canicule - Thierry Beinstingel

7 Décembre 2015, 19:02pm

Publié par Laure

Un homme ordinaire, dessinateur industriel employé d'une mairie au service technique voirie, vit seul dans un petit pavillon. Un jour de juillet, le facteur lui fait remarquer que la boite aux lettres de ses voisins d'en face déborde : ils sont partis en vacances sans doute, mais personne ne relève le courrier. La voiture garée dans l'allée a un pneu crevé. Notre homme va pénétrer dans cette maison pour tenter de comprendre : sont-ils simplement partis en vacances, leur est-il arrivé quelque chose ? Étaient-ils dans le ferry qui a coulé dernièrement ? Connaissait-il vraiment ses voisins ? Sous une canicule meurtrière, celle de l'été 2003, l'homme commence à écrire son journal. Avant tout pour se prémunir d'accusations en cas de retour des voisins, car il s'est quand même introduit illégalement dans leur maison en quête d'indices.

Le narrateur accroche son lecteur à la manière d'un polar : les voisins vont-ils rentrer ? Ont-ils été assassinés quelque part ? De même l'homme prend goût à l'écriture et ressent le besoin de remplir quelques pages chaque jour. Un cahier ne suffit plus, il en faut un deuxième, puis un troisième qu'il soignera davantage.

 

Malgré un milieu de roman un peu longuet (il ne se passe grand-chose dans cette vie ordinaire!), j'ai été curieuse de découvrir ce qu'il avait bien pu advenir de cette famille, la personnalité des enfants qu'imagine le diariste, j'ai aimé le mystère ambiant, et l'entrée dans l'écriture et la réflexion qui en découle. De même l'on pourra s'interroger sur la solitude des uns et des autres, on se côtoie sans vraiment échanger, et même au sein de la famille du narrateur, les liens sont distendus.

 

Pas un grand roman, mais un moment agréable, où la réflexion sur l'écriture prend une part croissante intéressante.


 

Extrait :

« Samedi 2 août

Il est tôt. Je suis dans la maison des voisins avec le cahier sur lequel j'écris et qui va bientôt être terminé. Je m'étais promis de ne plus y retourner il y a une semaine. Et puis l'insomnie de cette nuit (à partir d'une heure du matin je ne dormais déjà plus) m'a fait repenser à tout cela. Rien de neuf, rien qui puisse justifier que j'aie à y revenir, pour y chercher quoi d'ailleurs, quels indices ? Rien que les jours qui passent : deux mois d'absence. On ne quitte pas sa maison pour deux mois de vacances. Tout une famille ne laisse pas tout en plan, une corbeille de fruits au milieu de la table de la cuisine, comme si elle allait revenir quelques heures plus tard. Il s'est passé quelque chose d'inhabituel, de non prémédité, un drame comme celui du ferry coulé au Bangladesh, un coup de sang du mari qui zigouille tout le monde ou le crime d'un rôdeur quelque part où ils avaient eu le malheur de passer. »


 

Badge Lecteur professionnel

 

 

Fayard, septembre 2015, 256 pages, prix : 18 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © éd. Fayard


 

Voir les commentaires

Novembre 2015 en couvertures ...

1 Décembre 2015, 20:23pm

Publié par Laure

En novembre j'ai lu :

(Un clic sur la couverture renvoie vers mon billet quand il y en a un)

 

 

 

 

 

 

J'ai vu :

 

Une rude semaine au bureau, j'avais besoin d'un film léger pour me changer les idées. En sortant de la séance, à 22h30, le 13 novembre, je basculais dans l'horreur en direct sur tous les écrans...

 

 

J'ai écouté :

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Je rachète ou pas ? (les cosmétiques du mois # novembre 2015)

30 Novembre 2015, 12:48pm

Publié par Laure

Je rachète ou pas ? (les cosmétiques du mois # novembre 2015)

Dix produits terminés en ce mois de novembre, dans des domaines assez variés.

 

- Une crème de douche de la marque Cien (Lidl), « octobre ensoleillé », 300 ml : un parfum (agrumes, caramel et vanille), et un nom de saison pour un gel douche qui coûte trois fois rien et qui était bien sympa, sans être écœurant ni trop desséchant. J'ignore si c'est une édition limitée ou si elle se retrouvera tous les automnes, en tout cas, à ce prix-là (autour de 1 €), je rachèterai.

 

 

 

On passe aux démaquillants avec :

 

- mon habituel démaquillant yeux au bleuet de chez Yves Rocher, un produit que j'ai toujours en stock dans mes placards, et qu'il est intéressant d'acheter en promo à 2 pour le prix d'1, fréquent chez Yves Rocher. Fait le job, ne pique pas, je rachète.

 

 

 

- une eau micellaire en gros flacon de 400 ml qui dure très longtemps, et qui démaquille très bien, sans irriter. Il s'agit de la Mixa Expert Peaux sensibles, à l'allantoïne anti-rougeurs. Je termine par un spray d'eau thermale, et voilà. Efficace, pas très chère, je rachèterai certainement.

 

 

 

 

On passe aux soins contour des yeux avec :

 

- le baume contour des yeux, anti-rides, de Clarins (36,90 € le tube de 20 ml). Malgré son nom, il s'agit d'un fluide très léger facile à appliquer et qui pénètre très vite. A un bon effet hydratant et rafraîchissant, même si l'on ne voit pas de miracle sur les rides. Très agréable à utiliser. A shopper lors des promos fidélité en parfumerie. Je pense racheter à l'occasion.

 

 

 

- les masques tissus contour des yeux de Séphora : (3,90 €/pièce) le rose au lotus, hydratant et relaxant, et le jaune orangé au miel, nourrissant et apaisant. Très sympas à utiliser, bon effet immédiat sans aucun effet longue durée hélas, du coup à utiliser peut-être juste avant une soirée et ou un rdv important. Au final, vu le prix, ça reste assez cher le soin (là aussi, profiter des promos régulières à -20%). Des 2 testés, je pense préférer celui au miel, peut-être un poil plus hydratant. J'en ai déjà racheté, à voir si ça reste un effet de mode ou si ça s'intègre dans une routine soin régulière.

 

En soin visage, la crème fondamentale jour de la gamme « anti-âge global » de chez Yves Rocher (47,80 € le pot de 50 ml, choisi gratuitement avec l'offre fidélité 3000 pétales). Je vois qu'ils ont relooké les pots depuis l'an dernier, j'ignore s'ils ont changé la formule.

Malgré une texture surprenante, épaisse et en apparence un peu grumeleuse (mais il en faut très peu) et un pot profond pas pratique du tout, j'ai beaucoup aimé ce soin, que je trouve très efficace d'un point de vue hydratation, « plumping » de la peau, fermeté, effet anti-âge, du moins apparent, belle peau plus « fraîche ».

A réserver pour l'automne et l'hiver dans cette texture, mais la gamme s'est étendue avec un sérum notamment. Je rachèterai, d'autant qu'il est facile de bénéficier d'un moins 50% dans cette marque.

 

Le sérum fermeté buste d'Elancyl, flacon pompe de 50 ml, acheté chez mon pharmacien qui liquidait la marque à moins 50% (du coup je ne l'ai payé que 10 €). Il est précisé sur le flacon que c'est un soin cou, décolleté et seins. Je ne l'ai pas spécialement aimé. Aucun autre résultat qu'avec un simple hydratant, donc assez décevant. L'odeur était assez désagréable, un peu rance (peut-être un vieux flacon, car le lait corps que j'avais eu en échantillon avait un parfum bien plus frais). Je ne rachèterai pas.

 

 

 

La crème pour les mains à la Mangue de chez Balea, la marque distributeur de DM, la droguerie allemande. Des produits qui coûtent trois fois rien, je fais une razzia quand je vais en Allemagne (pas très souvent hélas). Pas fan du parfum mangue (c'était un cadeau), mais dans d'autres parfums oui je rachèterai certainement si l'occasion se présente.

 

 

 

 

 

Et pour finir, les gélules cheveux et ongles de la marque Optima capillaire (Laboratoires Vitarmonyl), qui ont l'avantage d'être à petit prix en hypermarché (autour de 5/6 euros) et d'être plus efficaces que d'autres compléments alimentaires de ce type bien plus chers déjà testés. Effet léger sur la fragilité des ongles et la chute des cheveux à court terme, j’enchaîne avec un deuxième pot histoire de voir... (le traitement conseillé étant de 2 mois, donc 2 pots), sans y laisser mon porte-monnaie. Je rachèterai peut-être à chaque saison automnale.

 

 

 

 

Voilà, c'est fini pour ce mois-ci ;-)

 

Voir les commentaires